Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Rentrée réussie à Terres et paysages sud Deux-Sèvres

Marie-Claude Hascoët prend la direction de Terres et paysages sud Deux-Sèvres. Un établissement aux prises avec des difficultés financières qui séduit toujours autant les élèves.

Marie-Claude Ascoët : Nous disposons de trois années pour revenir à l’équilibre financier”.
Marie-Claude Ascoët : Nous disposons de trois années pour revenir à l’équilibre financier”.
© N.C.

«Je l’ai toujours connu», confie Marie-Claude Hascoët en parlant du lycée agricole Jacques-Bujault. La nouvelle directrice de Terres et paysages sud Deux-Sèvres est originaire des Deux-Sèvres. Précédemment directrice du lycée agricole de Luçon, cette ingénieur de formation a demandé la direction de l’établissement aux six unités - le lycée agricole de Melle et son exploitation, le lycée horticole de Niort et son exploitation, le centre de formation des apprentis et celui pour adultes - en ayant connaissance des difficultés financières. Le déficit s’élevait en 2013 à 400 000 euros. Et la directrice de préciser : « J’apprécie ici la motivation des différents personnels, ils ont envie. Nous disposons de trois années pour revenir à l’équilibre financier».

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Bien immatriculer les matériels de l’exploitation agricole
Les matériels qui ne sont pas soumis à l’obligation de certificat d’immatriculation (carte grise) doivent être immatriculés (à l’…
Benoit Forestier, un vétérinaire rural en constante adaptation
Benoit Forestier, vétérinaire rural depuis trente ans à Chiché, a vu son métier se transformer en même temps que la profession d’…
S’affranchir du soja importé, rêve ou réalité ?
Le contexte international de pandémie rend davantage saillante la question de l’autonomie protéique. La France peut-elle répondre…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Publicité