Aller au contenu principal

Organisation
Réorganiser le travail pour avoir du temps libre et de bons résultats

Le travail est un aspect essentiel du fonctionnement de l’exploitation. Ainsi, suite au départ de son frère, Luc Pasquereau a du repenser son organisation pour maintenir la productivité par vache, synonyme de rentabilité, et pour se libérer du temps libre.

Luc Paquereau a su se libérer de l’astreinte journalière (traite, alimentation du troupeau), tout en maintenant les performances du cheptel et le quota laitier de l’exploitation.
Luc Paquereau a su se libérer de l’astreinte journalière (traite, alimentation du troupeau), tout en maintenant les performances du cheptel et le quota laitier de l’exploitation.
© N.C.

Luc Pasquereau, la soixantaine, est exploitant depuis avril 1980 à Gauducheau de Saint-Aubin-de-Baubigné. À l’époque il développait un système laitier spécialisé, valorisant un quota de 370 000 litres de lait sur 30 ha. Il forme alors un Gaec avec son frère en associant deux sites presque contigus. Avec 63 ha, les exploitants développent l’atelier laitier. Ils irriguent le maïs ensilage pour sécuriser les stocks ; ils travaillent la génétique ; cherchent à optimiser l’alimentation (uniquement sur stocks), ils améliorent l’outil de production en dotant leur bâtiment de logettes.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité