Aller au contenu principal

Réserves de substitution : pluies d’arguments de part et d’autre

Dimanche, il était question, d’eau, de pluie, de réserves, d’agriculture. À Prahecq, le monde agricole a présenté sa vision des choses. À Mauzé-sur-le-Mignon, une tout autre était défendue.

Un recours aux arrêtés préfectoraux signés en fin d’année dernière par les représentants de l’État des trois départements a été déposé par les opposants. Le dossier poursuit son chemin.
Un recours aux arrêtés préfectoraux signés en fin d’année dernière par les représentants de l’État des trois départements a été déposé par les opposants. Le dossier poursuit son chemin.
© C.P.

Les militants étaient présents. L’eau également. Dimanche 4 mars, la pluie, élément essentiel du dossier qui occupe partisans et opposants à la création des 19 réserves de substitution sur le bassin de la Sèvre niortaise, s’était invitée. Abondante le matin, elle s’est faite plus discrète en fin de matinée et début d’après-midi. Une parenthèse agréable, offrant de part et d’autre les conditions favorables à l’atteinte des objectifs : activation d’une opposition à la mise en œuvre du programme versus pédagogie pour mieux comprendre un projet construit au long cours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité