Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Retrouver l’équilibre avec la rotation des cultures

Le 27 mai, lors de la visite des essais mis en place par Coréa Poitou-Charentes, les agriculteurs ont participé à l’atelier rotation. Les conseillers de la chambre d’agriculture et les techniciens de la coopérative ont abordé les bénéfices à diversifier la rotation des cultures.

La fréquence de retour des cultures contribue également à limiter les risques parasitaires : 2 ans pour les céréales d’hiver, 5 ans pour les pois-féverole-colza, 6 à 7 ans pour la luzerne (en photo) et le trèfle.
La fréquence de retour des cultures contribue également à limiter les risques parasitaires : 2 ans pour les céréales d’hiver, 5 ans pour les pois-féverole-colza, 6 à 7 ans pour la luzerne (en photo) et le trèfle.
© Coop de France Déshydratation

La simplification des pratiques et l’évolution des systèmes de culture, avec une spécialisation et une rotation courte rentable à court terme, sont parfois sources de déséquilibre pour la fertilité des sols, la préservation de la santé des végétaux (pression parasitaire plus forte) et la rentabilité des exploitations. Les phénomènes de résistance des adventices aux herbicides sont observés de plus en plus couramment et la pression parasitaire est parfois difficile à contrôler. Il est donc intéressant de réintroduire une diversité des cultures dans l’assolement et de réajuster les pratiques culturales pour apporter de la durabilité à la rotation. Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité