Aller au contenu principal

Retrouver l’équilibre avec la rotation des cultures

Le 27 mai, lors de la visite des essais mis en place par Coréa Poitou-Charentes, les agriculteurs ont participé à l’atelier rotation. Les conseillers de la chambre d’agriculture et les techniciens de la coopérative ont abordé les bénéfices à diversifier la rotation des cultures.

La fréquence de retour des cultures contribue également à limiter les risques parasitaires : 2 ans pour les céréales d’hiver, 5 ans pour les pois-féverole-colza, 6 à 7 ans pour la luzerne (en photo) et le trèfle.
La fréquence de retour des cultures contribue également à limiter les risques parasitaires : 2 ans pour les céréales d’hiver, 5 ans pour les pois-féverole-colza, 6 à 7 ans pour la luzerne (en photo) et le trèfle.
© Coop de France Déshydratation

La simplification des pratiques et l’évolution des systèmes de culture, avec une spécialisation et une rotation courte rentable à court terme, sont parfois sources de déséquilibre pour la fertilité des sols, la préservation de la santé des végétaux (pression parasitaire plus forte) et la rentabilité des exploitations. Les phénomènes de résistance des adventices aux herbicides sont observés de plus en plus couramment et la pression parasitaire est parfois difficile à contrôler. Il est donc intéressant de réintroduire une diversité des cultures dans l’assolement et de réajuster les pratiques culturales pour apporter de la durabilité à la rotation. Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité