Aller au contenu principal

Rip animaux: Barbara Pompili annonce la «fin de l'élevage de visons» d'ici 2025

© Photo d'archive L'Est Républicain

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé, dans un communiqué le 29 septembre, des mesures concernant les animaux sauvages reprenant certaines revendications inscrites dans le Rip «pour les animaux». Pour ce qui a trait à la production de fourrure, la ministre annonce «l'interdiction immédiate d’ouverture de nouveaux élevages de visons d’Amérique» et «la fin de l’élevage de visons d’Amérique» (échéance 2025). Aucune précision n'est donnée concernant le commerce de fourrure.

Dans un communiqué le 29 septembre, la Fédération française de la fourrure répète qu'elle attaquerait une telle décision devant le Conseil constitutionnel, avec ou sans l'aide des députés, au motif que les questions de bien-être animal ne peuvent, selon elle, l'emporter sur la liberté d'entreprendre, contrairement à la «préservation de l'environnement». Et d'appeler «toutes les filières de production ou d’utilisation animale à prendre la mesure de la rupture civilisationnelle».

Lors de la séance des questions au gouvernement, la secrétaire d'Etat à la biodiversité Bérangère Abba a toutefois justifié la décision du gouvernement pour «une question évidente liée aux espèces envahissantes exotiques que sont les visons». L'Assemblée nationale doit débuter, ce jeudi 1er octobre, l'examen en commission de la proposition de loi du groupe EDS, reprenant les mesures du Rip «pour les animaux».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité