Aller au contenu principal

Rip animaux: Barbara Pompili annonce la «fin de l'élevage de visons» d'ici 2025

© Photo d'archive L'Est Républicain

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a annoncé, dans un communiqué le 29 septembre, des mesures concernant les animaux sauvages reprenant certaines revendications inscrites dans le Rip «pour les animaux». Pour ce qui a trait à la production de fourrure, la ministre annonce «l'interdiction immédiate d’ouverture de nouveaux élevages de visons d’Amérique» et «la fin de l’élevage de visons d’Amérique» (échéance 2025). Aucune précision n'est donnée concernant le commerce de fourrure.

Dans un communiqué le 29 septembre, la Fédération française de la fourrure répète qu'elle attaquerait une telle décision devant le Conseil constitutionnel, avec ou sans l'aide des députés, au motif que les questions de bien-être animal ne peuvent, selon elle, l'emporter sur la liberté d'entreprendre, contrairement à la «préservation de l'environnement». Et d'appeler «toutes les filières de production ou d’utilisation animale à prendre la mesure de la rupture civilisationnelle».

Lors de la séance des questions au gouvernement, la secrétaire d'Etat à la biodiversité Bérangère Abba a toutefois justifié la décision du gouvernement pour «une question évidente liée aux espèces envahissantes exotiques que sont les visons». L'Assemblée nationale doit débuter, ce jeudi 1er octobre, l'examen en commission de la proposition de loi du groupe EDS, reprenant les mesures du Rip «pour les animaux».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité