Aller au contenu principal

Économie
Rouge-Gorge, victime d’une filière melons en souffrance

Leader français du melon, l’entreprise familiale Rouge-Gorge a annoncé l’arrêt de cette production début décembre. Une réalité qui interroge sur la fragilité des filières agricoles face aux mastodontes de la distribution.

© Vienne Rurale

«Il s’agit d’un arrêt contraint et forcé, la décision a été très douloureuse à prendre. D’autant que certains des salariés étaient à nos côtés depuis les débuts de l’aventure, souligne Christophe Couteleau, le dirigeant de Rouge-Gorge, encore sous le coup de l’émotion. Petit-fils du créateur de la melonnière de Taizé-Maulais, au sud-est de Thouars, Christophe Couteleau n’est pas encore prêt à tirer des plans sur la comète quant à l’avenir de l’entreprise dans la production de pommes, même si les choix de variétés sous licence qui ont été faits augurent déjà une bonne rentabilité. « Il nous faudra du temps pour digérer l’arrêt du melon. Nous avons eu cette année une météo plus que propice et pas de maladies : tous les voyants étaient au vert et pourtant, nous avons fini en négatif pour cette activité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
Publicité