Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture 2021: «Ça s'annonce compliqué», selon son président

© Chloé Poitau

L'organisation de l'édition 2021 du Salon de l'agriculture, «ça s'annonce compliqué», résume son président Jean-Luc Poulain, interrogé par Agra Presse, le 30 octobre, à la veille d'un conseil d'administration du Ceneca (société propriétaire du salon). «Aucun feu n'est au vert, ils sont tous orange clignotant ou rouges».

Sur le plan sanitaire, «les choses sont loin de se calmer, et nous sommes loin de la vaccination». D'un point de vue réglementaire, «même si la jauge revenait à 5000 personnes - elle est actuellement de 1000 personnes - c'est compliqué. 5000 personnes, c'est le nombre de salariés et d'exposants». Enfin sur le plan commercial, «la situation sanitaire interroge les professionnels, et je les comprends». Une décision finale devrait être prise à l'occasion d'un Caf (Conseil de l’agriculture française) le 13 octobre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité