Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Salon de Moncoutant : énormément de blondeur

Du 21 au 23 septembre, au 25e salon de Moncontant, près de 700 animaux ont fait le show.

Plus de 550 Blondes d'Aquitaine de 157 élevages de 35 départements ont concouru, du vendredi 21 au dimanche 23 septembre, au national de la race à Moncoutant. 88 Parthenaises et 30 Limousines ont fait leur départemental. Cinq Bazadaises étaient en représentation. Le salon de Moncoutant a battu un record de chiffres pour son 25e anniversaire : « c'est historique », commente Jean-Claude Métais, président de l'association des éleveurs de Blondes d'Aquitaine françaises et de Blonde génétique, éleveur à Saint-Paul-en-Gâtine (Gaec Métais-Martin, 150 vêlages).
C'est à Loudenvielle (Hautes-Pyrénées) que Moncoutant a arraché l'organisation du national Blonde 2018. « Ça s'est passé comme aux Jeux olympiques », plaisante Jean-Claude Métais. Loudenvielle a d'ailleurs été retenue pour l'édition 2019... comme aux JO, on vous dit !
Outre le fait que les Deux-Sèvres sont le deuxième département français en nombre d'élevages de Blondes d'Aquitaine inscrits au livre généalogique de la race, le salon de Moncoutant a une réputation : ambiance festive, simplicité. Pour le national de la Blonde, Jean-Claude Métais est satisfait : « On a relevé le défi. On se sent bien. On est comme en famille. C'est la « Blonde attitude » ! Les gens viennent à la fête ». La preuve : une centaine d'étrangers - Danois, Hollandais, Luxembourgeois, Belges, Allemands, Hongrois - étaient présents. Mais pas question de faire de l'entre-Blondes ! « Quand on est éleveur, on aime et on défend toutes les races, on travaille ensemble », ajoute le président.

Pour la convivialité et les affaires
Jérôme David, éleveur de Parthenaises au Gaec de L'Eteil, à Fomperron, abonde en son sens : « c'est un moment d'échanges, autre que dans le cadre du travail quotidien ». Il est venu pour faire connaître son élevage et se comparer, « voir les lignées d'animaux qui sortent ». « Les concours, ça motive tout le monde », ajoute-t-il. Si aucun de ses animaux n'a gagné au national au Space à Rennes, à Moncoutant sa génisse Neige a remporté un premier prix.
Eric Hontang, éleveur des Landes, se dit dans le top 10 des plus vieux éleveurs dont les animaux sont en lice au national de la Blonde d'Aquitaine. Sélectionneur, il fait la promotion de son élevage à travers le concours. Allemands, Belges et Hollandais tournaient autour de ses génisses qui descendent d'Ilario, « un très bon taureau ». « Je viens pour la convivialité mais aussi pour faire des affaires : il y a un tel investissement ! », s'exclame cet ex-président de Blonde génétique.

Palmarès Blonde d'Aquitaine

Le Grand Ouest bien représenté
Les élevages du Grand Ouest se sont fait remarquer dans le palmarès des prix spéciaux, et c'est un taureau blond de 4 ans, Junior, du Calvados et né dans l'Aude, qui emporte le championnat suprême.
Prix de championnat jeune mâle : Nideo du Gaec Menet (44). Prix de championnat mâle espoir : Malien appartenant au Gaec Dubosc-Robin/ Earl Robin-Picard/Gaec Ste Pauline/ Gaec Jacquards/Gaec Fleuriais (32). Prix de championnat mâle adulte : Junior du Gaec Pierre (14). Prix de championnat mâle adulte réserve : Louis de l'Earl Diharce (64) . Prix de championnat jeune femelle : Nina du Gaec des jonquilles (44). Prix de championnat femelle espoir : Marianne appartenant à Damien Blanc (81). Prix de championnat femelle adulte : Harmonie du Gaec des jonquilles (44). Prix de championnat femelle adulte réserve : Jacadie de la Sca Arsicaud (17). Prix de championnat femelle suitée : Ilona avec Ondine et Onagre appartenant au Gaec Menet/Earl de Ternas(44). Prix de championnat femelle suitée réserve : Jouvence avec Odelys du Gaec Plante-Moulet (81). Prix du championnat suprême : Junior du Gaec Pierre (14). Prix de synthèse viande mâle : Jim du Gaec les Villatières (85). Prix de synthèse viande femelle : Idole de l'Earl Darets (40). Prix miss future : Mouette de l'Earl amat (81). Prix meilleure reproductrice : 1 - Flamande du Gaec Menet/Earl de Ternas (44) , 2- Ibiza de l'Earl Élevage Collardeau (79) ; 3 - Histoire de la Scea La Garandelière (79). Prix de famille femelle : 1 - Daisy de l'Earl Ticoulet (64) ; 2 - Hermine du Gaec Les patureaux (79). Prix de famille mâle : 1 - Falcon du Gaec Ferme Cadiergues (46) ; 2 - Hamster. Gaec Le bois Bertrand (85). Prix de descendance mâle : 1 - Ionesco du Gaec La cassine (53) ; 2 - Faisan de la Scea La Garandelière (79). Prix de descendance femelle : 1 - Andalouse de la Sca Arsicaud (17) ; 2 - Carmen de l'Earl Le portail (85).
Prix d'ensemble : 1 - Gaec Plante Moulet (81) ; 2 - Earl Le portail (85). Prix d'élevage : 1- Sca Arsicaud (17) ; 2 - Earl Le portail (85).

Palmarès limousine
9  éleveurs de la race Limousine des Deux-Sèvres ont présenté au juge du concours départemental, Étienne Lejeune, de la Sarthe, une cinquantaine d'animaux à Moncoutant. Nectar, un fils de flirt né en 2017 à l'élevage Robin, a dominé ce concours. (Photo avec Nuage).
Prix de synthèse développement musculaire : Nectar, à Elevage Robin. Prix d'élevage : Yannick Debarre. Prix d'honneur : - jeune femelle : Nuage, à Mary Nathalie
- jeunes mâle : Nectar, à Elevage Robin. Prix de championnat : - femelle adulte : Hivernale, à Jean-Jacques Rimbault
- mâle adulte : Jougi à Copro. Rimbault JJ / Gaec Rimbault/Brassac. Meilleur animal du concours : Nectar à Elevage Robin.

Palmarès Parthenaise
Juste après le national à Rennes, le syndicat départemental des éleveurs de la race parthenaise organisait son concours départemental
à Moncontant avec 88 animaux  provenant de 22 élevages des Deux-Sèvres.
Prix de championnat jeunes femelles : Earl Breillat, de Coulon.
Prix d'élevage jeunes mâles : Gaec Les trois Morin, de La Chapelle Saint Laurent. Prix de championnat génisses : Scea Deschamps, de Chey.
Prix de championnat Vaches adultes : Gaec Jarry, de Moncoutant
Prix de championnat taureaux adultes : Fabrice Aubineau, de Saint-Paul-en- Gâtine. Prix de famille par le père : Gaec Picauville, de Scillé. Prix d'élevage jeunes mâles : Gaec Picauville, de Scillé. Prix d'élevage jeunes femelles : Scea le Salbois, de Beaulieu sous Parthenay.
Prix d'ensemble adulte : Gaec Picauville, de Scillé.

Palmarès charolais
Grand prix de championnat femelles : Irlandaise, à l'Earl Merceron à La Chapelle Saint-Étienne. Prix de championnat femelles sénior : Irlandaise, à l'Earl Merceron à La Chapelle Saint-Étienne. Prix de championnat junior mâles réserve : Mathéo, à Alain Birot de Combrand, éleveur ; Gaec Jean-Marc et F. Langillier de St Bérain sous Sanvignes, naisseur. Prix de famille par la mère : 2e Thierry Baudouin de Clazay. Trophée international mâles : Liverpool au Gaec Clame/Aubouard/Earl Salle de Bourbon-l'Archambault, éleveurs ; naisseur : Earl Merceron. Trophée qualité bouchère : Maximus à l'Earl de la Moyette à Marly sur Arroux, éleveur ; naisseur : Raphaël Rotureau de Chiché. Prix de synthèse mâles : Liégeois à Tony Bonneau de Moncoutant, éleveur ; Gaec Cluzel-Heurtier de Montel de Gelat, naisseur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité