Aller au contenu principal

Sangliers: un contrat entre chasseurs et agriculteurs pour réduire la population de 20%

© FNC

Lors d’un rendez-vous le 21 janvier, la présidente de la Fnsea Christiane Lambert a présenté à la secrétaire d’État à la Biodiversité Bérangère Abba les premières pistes d’un contrat entre les chasseurs et les agriculteurs pour mieux contrôler les sangliers. «L’objectif est de réduire la population de 20 à 30% en trois ans», confie-t-elle à Agra Presse. Le contrat, précise-t-elle, est issu d’une discussion menée avec la FNC (chasseurs) depuis plusieurs mois. Ses mesures ne sont pas encore «totalement arrêtées», mais pourraient comporter, outre l’objectif chiffré, une évaluation régulière de nouvelles méthodes de battue côté chasseurs et un renforcement des signalements côté agriculteurs.

«L’État devra remplir son rôle en veillant au respect de ce contrat, et en contrôlant que la chasse soit effectuée», insiste Christiane Lambert. Le contrat, qui aurait dû être dévoilé lors du Salon de l’agriculture, devrait être officiellement annoncé d’ici le mois de février. Christiane Lambert a également rappelé à la secrétaire d’État la position de son syndicat sur le financement des dégâts de prédation. «Nous contestons le fait que l’enveloppe d’indemnisation des dégâts du loup soit prise sur l’enveloppe Pac», rappelle Christiane Lambert, exigeant que le ministère de la Transition écologique «assume le coût de la présence du loup».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité