Aller au contenu principal

Edito
Santé humaine et animale : un rapprochement à faire

"Il y a toujours un mur étanche entre le monde des professionnels de la santé humaine et ceux de la santé animale", regrette Jacques Guérin, président du CNOV
© Conseil national de l'ordre des vétérinaires

C’est un « constat amer » que fait Jacques Guérin, président du Conseil national de l’ordre des vétérinaires. « Alors que la crise sanitaire a mis en exergue le lien fort entre les sphères animale et humaine, il y a toujours un mur étanche entre le monde des professionnels de la santé humaine et ceux de la santé animale. On le constate depuis une dizaine d’années et ça ne fait que se renforcer. Dans certains pays, des vétérinaires de formation ont été associés aux cellules de décision à haut niveau. Ça n’a pas été le cas en France, c’est un choix », relève le vétérinaire. Pourtant, pour Jacques Guérin, les vétérinaires pourraient apporter des compétences précieuses dans l’approche des maladies virales contagieuses. C’est le principe de l’approche « One health », promue notamment par l’OMS. « On est dans la théorie, regrette le président du Conseil. Dans la pratique, on a raté une occasion de donner corps à cette théorie ». Même s’il est « trop tôt » pour faire un retour d’expérience, « on ne pourra pas faire l’économie de cette réflexion », estime-t-il. Et de prévenir : « La pire situation, ce serait que la prochaine maladie affecte les humains et les animaux ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité