Aller au contenu principal

Billet
Sécurité alimentaire et frontières

© Max Monot

Le coronavirus, apparu dans la province du Hubei, repose de manière très concrète la question de l’ouverture des frontières et de la sécurité alimentaire. Dans le cas de cette épidémie, dans un premier temps régionale, l’ouverture semble limiter le risque. La libre entrée des denrées étrangères permet à la Chine d’améliorer la protection de sa population contre le risque de défaillance des campagnes chinoises qui, entravées par les mesures sanitaires, n’arrivent pas toujours à approvisionner convenablement leurs villes. Certes, les denrées importées connaîtront les mêmes difficultés de transport que les chinoises, mais elles pourront faire masse dans les chaînes logistiques, suppléant la production domestique.

Avec le changement climatique, cette question de la gestion du risque va se poser de manière accrue, en Chine et ailleurs. Vaudra-t-il mieux relocaliser, c’est-à-dire compter sur sa propre production agricole, son propre territoire dont on a la pleine maîtrise légale, mais qui court de plus en plus de risque d’être ravagé dans son entièreté par un épisode climatique régional ? Ou bien compter sur la production mondiale que l’on maîtrise peu, mais où le risque climatique est mieux réparti ? Durs calculs, différents pour chaque pays ! Dans beaucoup de têtes, les émeutes de la faim et la flambée des prix mondiaux de 2007-2008 avaient sûrement fait pencher la balance du côté de la relocalisation. Mais de quoi cet épisode était-il le symptôme ? De la mondialisation ou de la non-régulation des échanges mondiaux ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité