Aller au contenu principal

Elevage
Sélectionneur ou naisseur-engraisseur, même combat

L’édition 2011 des Conviviales d’automne est un bon cru selon les organisateurs. La fréquentation a été bonne. En demi-teinte, l’activité commerciale aura été à l’image du contexte économique.

Eric Baudin, Mickaël Caillaud Christophe Hay et Florian Brossard ont jugé les animaux avec leur regard d'éleveur. Ce jury naissseur engraisseur a sélectionné Goteborg, l'animal qu'ils aimeraient posséder.
Eric Baudin, Mickaël Caillaud Christophe Hay et Florian Brossard ont jugé les animaux avec leur regard d'éleveur. Ce jury naissseur engraisseur a sélectionné Goteborg, l'animal qu'ils aimeraient posséder.
© C. P.
Qu’ils soient éleveurs d’animaux rouge des prés ou charolais, les exposants des Conviviales d’automne sont satisfaits. Jeudi et vendredi derniers, à Bressuire, les concours ont mobilisé un public professionnel intéressé. Inférieurs à ceux de  de l’édition 2010, les résultats de l’activité commerciale n’ont pas gâché la fête. « Le contexte économique s’améliore depuis deux mois. Les prix de la viande se redressent », rappelle Thierry Baudouin, président du syndicat des éleveurs charolais organisateur de la manifestation. « Mais il faut du temps pour reconstituer les trésoreries », avance Eric Fuseau, président herd-book charolais régional invitant à la patience. « Si le commerce durant ces deux jours n’était pas à la hauteur des attentes, le point positif c’est l’espoir et la confiance que les producteurs de viande portent dans les produits génétiques. »  L’animal vainqueur du challenge naisseur-engraisseur (voir palmarès ci-dessous), « est très proche des qualités des trois prix d’honneur du concours », note Eric Fuzeau. La preuve selon le responsable professionnel que les deux familles du maillon production de la filière viande avancent ensemble. Pour exprimer cette évidente complémentarité entre le travail des sélectionneurs et celui des naisseurs engraisseurs, au milieu des 200 animaux qui peuplaient le hall d’exposition de Bocapôle, trônait une barre de boucherie composée de 19 sujets aux formes remarquables. Dix d’entre eux sont sélectionnés pour exposer à Paris, à l’occasion du Salon de l’agriculture, le savoir-faire de toute la filière de production de la région Poitou-Charentes. « Parmi ces génisses, deux descendent de reproducteurs évalués et vendus aux enchères lors des ventes de produits génétiques organisées à la station installée au campus des Sicaudières. Une vraie satisfaction », confie Eric Fuseau pour qui la cerise sur le gâteau serait que l’ensemble de cette  barre de boucherie soit acheté par un abatteur de la région. Les négociations sont en cours.

Le palmarès

CHAROLAIS (Prix spéciaux)
Prix d’honneur veaux d’automne : 1er prix, Franco du Gaec Les Euillards au Breuil-sous-Argenton (79).
Prix d’honneur juniors mâles :1er prix, Eldorado du Gaec Guerin à Saint-Maurice-des- Noues (85).
Prix d’honneur seniors mâles :1er prix, Canada du Gaec La Plaine du Thou à Rouillé (86).
Grand prix d’honneur mâles :1er prix, Canada du Gaec La Plaine du Thou à Rouillé (86).
Prix d’honneur veaux femelles :1er prix, Grimaldive de l’Earl Bruno Hérault à Nueil-les-Aubiers (79).
Prix d’honneur juniors femelles : 1er prix, Emblème du Gaec La Plaine du Thou à Rouillé (86).
Prix d’honneur seniors femelles : 1er prix, Brésilienne de l’Earl Merceron à La Chapelle-Saint-Etienne (79).
Grand prix d’honneur femelles :1er prix, Brésilienne de l’Earl Merceron à La Chapelle-Saint- Etienne (79).
Prix d’honneur veaux mâles : 1er prix, Galax appartenant à Tony  Bonneau à Moncoutant (79).
Prix d’ensemble veaux mâles :1er prix, Earl bruno Hérault à Nueil-les-Aubiers (79).
Prix de famille par le père : 1er   prix, Thierry Baudouin à Clazay (79) : Damas, Goteborg, Gibraltar, Guatemala et Gagalady.
Prix Ajec : 1er prix, Godzilla du Gaec Godet Retailleau, Les Chatelliers à Chateaumur (85).
Challenge sans cornes : 1er prix, Fabuleux appartenant à Emmanuel Brossard à Saint-Aubin-de-Baubigné (79).
Challenge naisseur-engraisseur : 1er prix, Goteborg appartenant à Thierry Baudouin à Clazay (79).


ROUGES DES PRÉS
Les élevages Péridy et Brémaud, tous les deux de Nueil-les-Aubiers, se sont partagé tous les prix d’honneur. Mâle, femelle, adulte ou jeune… dans toutes les catégories les deux fermes se sont distinguées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Influenza Aviaire, Deux-Sèvres, Augé
Grippe aviaire : le sud-ouest des Deux-Sèvres concerné par des mesures de prévention
Le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas. Pour limiter les risques d…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Plombier, il arrête tout pour reprendre la ferme de son père
Mathieu Moreau, plombier chauffagiste depuis quinze ans, a eu un déclic pendant le confinement : c’est peut-être à lui de…
Publicité