Aller au contenu principal

Climat en Deux-Sèvres
Septembre 2019, juin 2020 : plus chaud, plus humide

Mai est le douzième mois consécutif à enregistrer des températures supérieures aux moyennes. Avec 1,6°C au-dessus des normales, l’hiver a été doux. Il a également été pluvieux. De septembre à juin, la pluviométrie est de 35% supérieure aux moyennes. 

Situation des nappes fin mai 2001 à 2020, en Poitou-Charentes
La situation des nappes d’eau souterraine se situe, en Poitou-Charentes, au 31 mai, au troisième rang des situations les plus favorables de ces vingt dernières années.
© Observatoire de la Biodiversité en Nouvelle-Aquitaine

Ce vendredi, si les prévisions de Météo France (article rédigé mercredi 24 juin) se réalisent, il pleut en Deux-Sèvres. La semaine qui se termine aura été chaude. « Nous ne serons pas en canicule », confirme Annie Vignal de Météo France. L’épisode de chaleur n’aura duré que trois jours. Bien qu’élevées, les températures attendues ne présentent rien d’extraordinaire pour l’observatrice. « Nous attendons 35°C jeudi après-midi. Les fortes chaleurs ne sont pas rares en juin ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité