Aller au contenu principal
Font Size

Retraite
Seuls les trimestres d’apprentissage peuvent être validés

Les conditions d'accès aux régularisations de cotisations arriérées sont sensiblement modifiées.

Les conditions de régularisation des trimestres sont durcies.
Les conditions de régularisation des trimestres sont durcies.
© CCMSA – Sylvain Cambon
Une circulaire inter ministérielle du 23 janvier 2008 est parvenue le 4 février dans les MSA.
Cette circulaire, applicable aux versements effectués dès le 1er janvier 2008, modifie sensiblement les conditions d'accès aux régularisations de cotisations arriérées, que ce soit pour les anciens apprentis ou pour les salariés non déclarés.
Par ailleurs, la circulaire restreint également les règles de validation des trimestres pour la retraite.

Périodes d’apprentissage
Concernant les apprentis, les régularisations de cotisations arriérées ne sont plus possibles pour les périodes d'activité effectuées dans le cadre d'une formation scolaire ou en alternance. Les formations suivies en Maison familiale rurale  sont désormais exclues du dispositif, sauf si elles étaient accompagnées de la signature d'un contrat d'apprentissage.
Concernant la validation des trimestres, elle est désormais limitée, en cas de régularisation de cotisations, à la stricte période de l'apprentissage. Ainsi, un contrat portant par exemple sur un apprentissage du 1er mars 1968 au 30 juin 1970 ne permettra de valider que 3 trimestres en 1968, 4 en 1969 et 2 en 1970, soit un total de 9 trimestres, contre 12 avec l'ancien dispositif.
Les personnes qui sont intervenues auprès de la MSA pour régulariser une période d'apprentissage dans le cadre d'une formation en alternance et dont le dossier est en instance depuis un arrêt du Conseil d'Etat de juillet 2007, seront informées individuellement par courrier de la suite qui sera donnée à leur demande.

Périodes de salariat
Concernant les salariés, les régularisations de cotisations arriérées, notamment pour des activités saisonnières, ne seront possibles qu'à la condition de présenter des « éléments probants et fiables ».
Les attestations sur l'honneur ne seront plus recevables, sauf cas exceptionnel et toujours après un entretien avec un agent MSA chargé du contrôle des régularisations.
Si le recours à l'attestation sur l'honneur est approuvé, plusieurs conditions devront être remplies pour utiliser ce document comme mode de preuve :
 - Une attestation sur l'honneur ne pourra pas être utilisée pour justifier d'une période de travail supérieure à 4 trimestres.
 - Avant de déposer une attestation sur l'honneur, le demandeur devra prouver que l'employeur ne l'ayant pas déclaré refuse de régulariser sa situation.
 - Les 2 témoins devront, d'une part se présenter en personne à la MSA, d'autre part prouver avoir été salarié, apprenti ou employeur, au sein de la même entreprise ou d'une entreprise située sur la même commune, pendant la même période que celle que le salarié demande à régulariser.
Les personnes ayant déclaré une activité salariée à l'aide d'une attestation sur l'honneur et dont le dossier est en instance à la MSA seront informées individuellement par courrier de la suite qui sera donnée à leur demande.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité