Aller au contenu principal

Similis de viande: les Nouveaux fermiers changent de nom

© Les nouveaux fermiers

Alors qu'elle fait l'objet d'une poursuite engagée par la Confédération paysanne pour son utilisation du terme «fermier», la start-up française Les Nouveaux fermiers, spécialiste des imitations végétales de produits animaux (steak nuggets), vient de changer de nom, explique-t-elle sur son site internet.

La société s'appellera désormais Happyvore, un «nouveau nom plus souple, plus fluide et surtout plus collectif». La Confédération paysanne estimait qu’«en usurpant le terme "fermier", ces nouveaux acteurs de l’agro-business vendent un imaginaire autour du produit local, du fermier, du savoir-faire paysan, déconnecté de leurs pratiques industrielles».

Elle dénonce également l’utilisation de dénominations carnées pour des produits d’origine végétale. Elle avait attaqué la start-up pour «tromperie et pratiques commerciales trompeuses». Après avoir été débouté en référé, le syndicat avait annoncé «saisir le juge au fond». Contacté le 27 octobre, son porte-parole Nicolas Girod réserve encore sa décision de poursuivre ou non la procédure. Il s'y dit toutefois favorable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
PaillÔtop, le matériel qui botte les éleveurs
Le Gaec du Vieux Chêne, à Luché-Thouarsais, utilise la pailleuse automatique d’ALB Innovation depuis le début de l’année. L’…
Publicité