Aller au contenu principal

Stratégie « de la ferme à la table » : Bruxelles conduit vers « une impasse » (FNSEA)

© Agri 79

Pour la FNSEA, les plans « de la ferme à la table » et biodiversité « conduiront l'agriculture européenne dans une impasse », malgré « les bonnes intentions et les idées générales de bon sens qui ne peuvent que rassembler tout un chacun ». Dans un communiqué paru le 20 mai, la FNSEA estime que Bruxelles entraîne l'agriculture européenne dans « une voie de décroissance avec un impact environnemental incertain qui conduira, par contre, de façon certaine à une augmentation des importations de l'alimentation des Européens ». Elle ajoute que ces importations cumulent « très souvent l'usage de produits phytosanitaires interdits dans l'UE ou la déforestation », et engendrent « une délégation de notre alimentation à des pays tiers ». Or, note-t-elle, « le président de la République n'a-t-il pas dit, lui-même, que ce serait une folie dans son discours du 12 mars ? ».

Illustrant son propos dans le secteur des grandes cultures, la FNSEA estime que ces plans conduiraient à une baisse d'un tiers des volumes de production, « largement de quoi faire plonger encore un peu plus notre balance commerciale ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité