Aller au contenu principal

Stratégie « de la ferme à la table » : Bruxelles fixe un cap très ambitieux pour 2030

© Agri 79

Baisse d'ici 2030 de 50% des risques et de l’utilisation des pesticides, de 20% de l'utilisation des engrais, de 50% du recours aux antibiotiques en élevage mais aussi un objectif de 25% de surfaces en agriculture biologique. La Commission européenne a officiellement lancé le 20 mai ses stratégies « de la ferme à la table » et « biodiversité à l'horizon 2030 » qui fixent un cap ambitieux pour le verdissement des systèmes alimentaires européens dans les 10 prochaines années. La stratégie « de la ferme à la table » prévoit 27 initiatives qui seront précisées au fur et à mesure dans les prochains mois et années. Parmi celles-ci : un plan d'action pour l'agriculture biologique en 2020, des recommandations à chaque État membre concernant les plans stratégiques de la Pac fin 2020, une révision de la directive sur l'utilisation durable des pesticides en vue de réduire sensiblement leur utilisation en 2022 ou encore une révision de la directive bien-être animal en 2023. Et pour atteindre ces objectifs elle aura recours à la future Pac (en particulier les éco-régimes du premier pilier), à la réglementation (pesticides , OGM, bien-être animal...) et à l'information des consommateurs avec en particulier un nouveau système d'étiquetage à l'avant des produits alimentaires (valeur nutritionnelle, durabilité, voire origine).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité