Aller au contenu principal

Surveiller sa peau pour prévenir les cancers

La journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau aura lieu le 28 mai prochain. A cette occasion, la MSA attire l’attention des populations agricoles qui, par leur mode de vie, subissent des expositions solaires importantes.

© MSA Sèvres-Vienne

Chacun est susceptible de développer un mélanome à tout âge, même jeune. L’âge moyen au moment du diagnostic est estimé aujourd’hui à 30 ans. Cependant, nous ne sommes pas tous égaux face à ce risque.
La peau des exploitants et salariés agricoles travaillant à l’extérieur est très exposée aux dangers  des rayons ultraviolets (UV) du soleil. À trop forte dose et en continu, ils peuvent être à l’origine du vieillissement prématuré de la peau et de lésions cutanées bénignes ou malignes.
La journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau est l’occasion de sensibiliser les adhérents de la MSA exposés aux  risques de cancers cutanés que leur activité en extérieur peut entraîner.
Quelques conseils simples et essentiels pour protéger sa peau :
- porter des vêtements couvrants ;
- appliquer une protection solaire adaptée à son type de peau et renouveler l’opération fréquemment ;
- faire examiner, régulièrement, sa peau par un médecin. Le changement d’aspect d’un grain de beauté ou encore l’apparition d’une tache brune, peuvent être des signes précurseurs d’un cancer cutané.

Grain de beauté ou mélanome ?
Une nouvelle tache brune qui apparaît sur la peau, un grain de beauté qui change d'aspect rapidement doit alerter.  Pour repérer les signes suspects dès leur apparition, il faut bien observer toutes les parties du corps, de la tête au pied. La présence d'un ou plusieurs de ces signes n'indique pas forcément qu’il s’agit d’un mélanome, mais justifie de demander un avis médical sans attendre.

Le dépistage : simple, indolore et indispensable
En cas de tâche suspecte sur la  peau ou si vous présentez certains facteurs de risque, il faut consulter son médecin traitant. Si besoin est, il vous orientera vers un dermatologue.
Celui-ci réalise un examen visuel complet de la peau à l’aide d’un appareil d’optique grossissant. S’il identifie une tâche ou un grain de beauté suspect, il propose soit de le surveiller, soit de le retirer sous anesthésie locale et de le faire analyser pour confirmer ou non le diagnostic.

En chiffres
La réduction des expositions aux rayonnements UV et l’adoption de nouvelles habitudes de prévention constituent un enjeu important, confirmé par le Plan cancer 2014-2019. 11 176 nouveaux cas de mélanome, cancer de la peau le plus grave, ont été détectés en 2012 et 1672 décès ont été enregistrés (source Inca).
Par ailleurs, les femmes en agriculture sont particulièrement touchées par les mélanomes avec un excès de mortalité de +6% par rapport à l’ensemble de la population féminine française (Source Agrican).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité