Aller au contenu principal

Concours photos
Susciter le déclic pour les couverts végétaux

Les syndicats des eaux et leurs partenaires ajoutent cette année à leur programme un concours photos. Par cette action, ils invitent les agriculteurs et leurs conseillers à travailler l’image des couverts végétaux.

Une vingtaine de structures de conseil et opérateurs économiques sont aux côtés des syndicats des eaux. Tous veulent mettre au premier plan l’intérêt des couverts végétaux.
© DR

Focus sur les couverts végétaux. Voici ce que proposent les syndi-cats des eaux pour la campagne 2020-2021.

Dans le cadre de l’opération « les rendez-vous des couverts », composante du programme Re-Sources en Deux-Sèvres, un concours photos est organisé.

Agriculteurs et techniciens agricoles sont invités à participer dans trois catégories (agricul-teurs « interculture longue », agriculteurs « interculture extras », conseillers OPA).

Les récompenses sont de taille : la dotation globale pour les lots des deux catégories agriculteurs du concours est de plus de 5 000 € et de l’ordre de 200 € pour la catégorie conseillers.
Parmi les lots se trouveront des semences, des abonnements à Agri 79, des prestations de semis ou destruction de couverts, l’intervention d’experts agronomes sur les fermes… Un panier garni sera remis au vainqueur de la catégorie conseillers OPA. « Il s’agit d’attirer le regard des professionnels sur la technique des couverts végétaux », explique Olivier Caillé, chargé de projet « protection de la ressource » au service des eaux de la Vallée de la Courance de la CAN.

Trop longtemps associée aux obligations réglementaires, la couverture des sols devient doucement une solution agronomique. Les associations d’espèces, par leur développement, agissent sur la composition physico-chimique de la matrice. Fertilité et structuration des sols, lutte contre les adven-tices, sont ainsi améliorées. Le sol, habité par un réseau racinaire permanent, voit son rôle de filtration renforcé. La qualité des eaux souterraines n’en est que meilleure. « L’azote ne percole plus vers les nappes », commentent les animateurs des structures productrices d’eau potable.

Ce concours, via lequel les organisateurs espèrent susciter de nombreux déclics, se déroulera du 20 juillet 2020 au 20 avril 2021. Les participants sont invités à prendre des photos de couverts végétaux implantés sur l’un des douze bassins d’alimentation des captages d’eau potable.

Bassins d'alimentation de captages d'eau potable - Deux-Sèvres
Bassins d'alimentation de captages d'eau potable sur lesquels les photos de couverts peuvent être prises.

Sur le bulletin de participation, les photographes devront communiquer l’adresse du lieu de réalisation de l’image ainsi que diverses informations (niveau de biomasse, intérêt du couvert, objectifs visés). Celles-ci permettront aux membres du jury, outre les critères photographiques - qualité esthétique et originalité du point de vue – de désigner les lauréats.

Soumises à l’appréciation du public via les réseaux sociaux, les images seront départagées par un vote. Le nombre de likes influencera le classement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité