Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Terra Lacta récompense ses éleveurs

La coopérative laitière a profité du salon pour mettre à l’honneur six producteurs dans le cadre de son premier challenge producteurs caprins.

Les six chefs d’exploitation vainqueurs du premier challenge producteurs caprins se sont réunis le 24 novembre et ont reçu leur prix des mains des responsables de Terra Lacta.
Les six chefs d’exploitation vainqueurs du premier challenge producteurs caprins se sont réunis le 24 novembre et ont reçu leur prix des mains des responsables de Terra Lacta.
© C.M.

Encourager les producteurs méritants et favoriser les échanges sur les bonnes pratiques ». Voilà, selon Michel Lehoux, directeur des services amont de Terra Lacta, le dessein du premier challenge producteurs caprins, dont les récompenses ont été remises le 24 novembre. En recherche d’éleveurs, la coopérative souhaite donner des pistes de réflexions à ses adhérents afin d’améliorer leurs performances.
Pour Anthony Letourneau, éleveur de 400 saanen en Charente-Maritime et récompensé dans la catégorie meilleure régularité de livraison avec un « résultat cellules bas », « en lactation longue, les premiers critères de réussite sont l’alimentation, qui doit être régulière et fibreuse, et une surveillance quotidienne du volume produit », explique-t-il. Avec une seule mise bas par an, l’éleveur réussit à produire du lait en continu et la répartition de ses livraisons est à l’équilibre. Le regroupement des naissances a également été un critère de développement pour Sylvie et Jérôme Sarraute, dont l’exploitation de 600 alpines dans le Tarn-et-Garonne présente la meilleure progression du volume de lait au quatrième trimestre. « Pour faciliter l’organisation du travail, cela était impératif, alors que nous étions sur deux mises bas auparavant ». Résultat, la production a augmenté de 16% sur la période 2013-2015.

Les lauréats

Patrick et Chantal Chaussepied (49) : catégorie cellules bas et en baisse significative

Sylvie et Jérôme Sarraute (82) : catégorie meilleure progression du volume au quatrième trimestre

Laurent, Fabienne et Franck Bodin (79) : catégorie cellules le plus bas

Anthony Letourneau (17) : catégorie régularité de livraison avec un résultat cellules bas

Lydie et Amélie Combelles (47) : catégorie meilleure installation

Michel et Martine d’Halluin (47) : catégorie meilleur prix du lait

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité