Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Tracteurs : le nombre de cylindres ne fait plus le gabarit

Gros 4 cylindres ou petits 6 cylindres, l’offre en modèles de 140 à 180 chevaux donne accès à des tracteurs aux performances proches, à l’aise sur tous les terrains.

L’évolution technologique des moteurs liée à la succession des normes antipollution a bouleversé la hiérarchie des puissances. De quoi déstabiliser l’acheteur qui souhaite renouveler son tracteur de tête 6 cylindres. En effet, l’alternative du 4 cylindres est à prendre au sérieux, la plupart des tractoristes proposant des modèles 4 cylindres dont la puissance maximale culmine aux alentours des 160 chevaux. Avec le jeu des puissances additionnelles (ou boost), les plus gros modèles peuvent atteindre la barre des 200 chevaux. Cette montée en puissance se répercute sur le gabarit du tracteur. Certains de ces gros 4 cylindres reprennent les mêmes composants que les 6 cylindres de puissance équivalente, à l’exception du moteur.
Les différences de poids ne sont plus très marquées selon les gammes. Seul l’empattement les différencie, sauf dans certains cas où le tractoriste a fait le choix d’allonger ses gros 4 cylindres pour les rendre plus polyvalents.


Malgré le rapprochement des performances, le passage aux 4 cylindres fait encore face à des a priori et donne l’impression d’un retour en arrière. Pourtant, la plupart des comparatifs entre modèles 4 et 6 cylindres de même puissance se soldent par un avantage en faveur du 4 cylindres en termes de consommation de carburant, au transport, à la prise de force et pour le travail du sol superficiel, pour un débit de chantier équivalent. Le 6 cylindres ne semble conserver un avantage que pour les travaux lourds, lorsque la différence de gabarit avec le 4 cylindres est significative, surtout en termes de poids et d’empattement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité