Aller au contenu principal

Prévention
Travail saisonnier : pour ne pas en avoir plein le dos

Lors des activités saisonnières, les postures contraignantes peuvent se traduire par de sérieux problèmes pour le dos.

Soulever, tirer, transporter... un objet peuvent être à l'origine d'accidents du travail et de maladies professionnelles, le dos étant particulièrement mis à l'épreuve.
Soulever, tirer, transporter... un objet peuvent être à l'origine d'accidents du travail et de maladies professionnelles, le dos étant particulièrement mis à l'épreuve.
© Jean-Michel Nossant @ CCMSA

Des études prouvent que le travail saisonnier est parfois associé à une dégradation des conditions de travail : soulever, abaisser, pousser, tirer, tenir ou transporter un objet sont autant de gestes régulièrement effectués lors des tâches agricoles de saison. Ils peuvent être à l'origine d'accidents du travail et de maladies professionnelles, le dos étant particulièrement mis à l'épreuve : lombalgies, sciatiques, hernies discales, etc.
En limitant les manutentions manuelles, en aménageant les postes de travail, en se formant au port de charges, le service Santé & Sécurité au travail de la MSA Sèvres-Vienne rappelle qu'il est possible de limiter les risques : voici l'essentiel de ce qu'il faut retenir, qu'on soit saisonnier ou agriculteur à plein-temps.

Réduire les manutentions
Travailler ne doit pas s'assimiler à un concours de force. Adopter la bonne approche peut se résumer à cette question : cette manutention est-elle indispensable ? Ménager son dos, c'est avant tout s'interroger sur la nécessité de gestes quotidiens.
Lorsque la manutention reste la seule solution, comment économiser ses forces ? Peut-on éviter des gestes inutiles ou des postures contraignantes comme le dos rond ou la torsion de la colonne vertébrale ?
Ces questions conduisent à réfléchir sur :
- l'aménagement du lieu de travail : circulation, éclairage, ergonomie ;
- le port d'équipements de protection individuelle : chaussures de sécurité, gants, vêtements adaptés ;
- l'utilisation d'auxiliaires légers (diable, brouette) ou plus imposants (chargeur télescopique) ;
- la charge unitaire portée : on portera plutôt deux sacs de 25 kg qu'un seul de 50 kg.

Ménager le dos
Pour les manutentions, les spécialistes de la MSA préconisent quelques règles simples :
- se rapprocher le plus possible de la charge à soulever ;
- garder le dos plat ;
- fléchir les jambes plutôt que le dos ;
- utiliser la force des cuisses ;
- se servir des bras uniquement pour guider la charge.

Sur le tracteur :
- selon son poids et les travaux à effectuer, ajuster les réglages du siège, notamment le système de suspension ;
- contrôler et adapter la pression des pneumatiques à l'usage que l'on fait du tracteur ;
- vérifier le dispositif d'attelage ;
- adapter la vitesse de travail à l'état du sol et au travail effectué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité