Aller au contenu principal
Font Size

Aide au commerce
Trois mois d’existence pour Ma ville Mon shopping

Début juin, les trois chambres consulaires intégraient le dispositif Ma ville Mon shopping, mettant à la disposition des commerçants et producteurs deux-sévriens une plateforme de vente en ligne avec service de livraison inclus.

© Ma Ville Mon shopping

Ils sont désormais 160 commerçants, artisans et producteurs (une petite dizaine) des Deux-Sèvres à avoir ouvert leur boutique en ligne via Ma ville, mon shopping. Le service, start-up rachetée par La Poste en 2017 et actif dans 89 départements dont les Deux-Sèvres depuis juin, donne la possibilité à ceux qui le rejoignent de disposer d’une web-boutique consultable 24h/24, sur laquelle les clients peuvent commander, payer en ligne ou réserver avec deux options : venir chercher les produits sur place, ou se les faire livrer sous 24h via les équipes de La Poste. Christine Chérel, productrice de fromages de chèvres à la ferme des Taillis, à Clazay, s’est inscrite il y a dix jours sur Ma ville Mon shopping où elle propose à la vente une dizaine de références de produits. « Je n’ai pas encore enregistré de ventes sur l’outil mais ça reste une opportunité d’en conclure de nouvelles, à moindre coût ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité