Aller au contenu principal

Transformation
ULVV : la fromagerie a suspendu son activité

L’Union Laitière de la Venise Verte a besoin du soutien des distributeurs locaux. La crise sanitaire du Covid-19 a un impact important sur l'activité. 

La laiterie fait face aux problèmes logistiques de ses partenaires et aux marchés réduits.
© ULVV

Les frigos de la coopérative sont saturés de fromages ce qui nous contraint à arrêter la transformation », expliquait Albert-Marie Garreau, président de L’Union laitière de la Venise verte, jeudi 26 mars.

L’activité de la fromagerie de Maillezais souffre des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire que la France, mais plus largement le monde, traverse.

L’unité, qui réunit cinquante adhérents, compte 27 points de collectes (vaches, conventionnelles et bio ; chèvres). Le lait acheté aux producteurs est transformé dans la fromagerie de la coopérative, mais aussi dans les outils de partenaires, « pour faire du lait UHT et de la poudre », précise le responsable.

Baisse des ventes

Mais ces dernières semaines, aux problèmes de débouchés s’ajoutent les problèmes de logistique. « L’un de nos partenaires, qui transforme une partie de notre collecte en lait UHT, se retrouve confronté à une rupture d’approvisionnement d’emballages. La production de fromages n’est pas vendue en GMS. Et nos clients affineurs ou grossistes (NDLR : la Savoie compte de nombreux clients de la coopérative) connaissent une forte baisse de leur activité ».

L’équipe qui tient les rênes de l’unité se démène pour trouver des solutions, des marchés pour maintenir le commerce. La capacité de l’ULVV à écouler la collecte tient à sa capacité à vendre sa production, explique Albert-Marie Garreau dans un mail adressé à la rédaction. Et de proposer : « Si des GMS locales ou régionales veulent soutenir notre activité, ils peuvent nous contacter à contact@ulvv.fr. En cette période difficile, un approvisionnement de proximité peut être salutaire », encourage le président, décidé à se battre pour valoriser au mieux le lait de ses adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité