Aller au contenu principal
Font Size

Un animal a été abattu pour la première fois dans un abattoir mobile

Photo d'illustration - Abattoir mobile (camion) de l'entreprise Hälsingestintan en Suède.
© Britt-Marie Stegs - Sättra Gard

« Une première bête a été abattue (le 25 février) dans un abattoir mobile en Loire-Atlantique », annonce Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne, à Agra Presse le 26 février. L'animal concerné, une vache, a été abattue dans un caisson mobile, en présence des services vétérinaires. Contrairement à un abattoir mobile complet (installé dans un camion), le caisson permet de réaliser uniquement la mise à mort et la saignée. La bête est ensuite transportée « en peau » vers un abattoir de proximité, où elle est découpée. Au niveau national, Nicolas Girod fait état d'au moins « 20 à 25 projets d'abattage mobile en cours, à des degrés d'avancement divers ». L'expérimentation de l'abattage mobile a été instaurée par la loi Egalim et est encadrée par la DGAL (ministère de l'Agriculture). « Le gros frein, c'est la technique », explique Nicolas Girod, précisant que les éleveurs ne souhaitent pas calquer des méthodes déjà utilisées dans d'autres pays européens, mais bien « se les approprier ». Côté économique, la rentabilité de l'abattage est encore « compliquée », reconnaît le porte-parole de la Confédération paysanne, qui plaide pour « un appui politique et réglementaire en termes de subvention et d'accompagnement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité