Aller au contenu principal
Font Size

Un apiculteur rejoint la marque portée par le Parc du Marais poitevin

Guillaume Arjauré devient le premier apiculteur à entrer dans la marque. Une identification géographique forte dont il espère tirer une plus grande visibilité pour ses produits.

Guillaume Arjauré produit 3 tonnes de miel par an. Il espère cette année pouvoir produire un peu de pollen frais, « dont la demande est très forte ».
Guillaume Arjauré produit 3 tonnes de miel par an. Il espère cette année pouvoir produire un peu de pollen frais, « dont la demande est très forte ».
© C.M.

L’intégration de Guillaume Arjauré dans la marque « Valeurs Parc naturel régional Marais poitevin » est le fruit du hasard. En se renseignant sur un aspect juridique à l'été 2017, il prend connaissance de la marque qui est en train de se créer. « J’ai pris contact avec Régis Pasquier, qui est en charge de développer la marque. Nous avons travaillé sur le document de base et nous l’avons adapté à la production de miel dès le mois de septembre », présente l’apiculteur. Grâce à l’appui technique d’un autre apiculteur, Claude Poirot, basé en Vendée, le document est finalisé et sera validé dans le courant du mois. « Je pourrai mettre le logo sur mes produits dès la première récolte de l’année, début mai », se satisfait Guillaume.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité