Aller au contenu principal

Sival
Un baromètre de tendances au Sival 2012

Les 600 exposants du Sival couvrent l’ensemble des problématiques liées aux productions végétales : viticulture, arboriculteurs et maraîchage. Ce salon se place au carrefour des grands enjeux de la recherche et de l’innovation.

Six cents exposants sont attendus lors du Sival au parc des expositions d’Angers.
Six cents exposants sont attendus lors du Sival au parc des expositions d’Angers.
© N. C.

Le Sival ouvrira ses portes du 17 au 19 janvier. Ce salon à destination des vignerons, arboriculteurs, maraîchers, horticulteurs et pépiniéristes sera la vitrine du savoir-faire des fournisseurs exposant leurs gammes, lesquelles sont valorisées par le concours des Sival d’or. Des dizaines de conférences favorisant quant à elle la diffusion des bonnes pratiques et de l’innovation émailleront ces trois journées.
« Dans un contexte difficile et contrasté, le Sival prend toujours, en tant que premier rendez-vous de l’année, une dimension particulière : celui d’un baromètre qui permet à tous les professionnels des filières de se rencontrer, de mieux saisir les tendances », résume Bruno Dupont, président du salon.Concrètement, les tendances de la recherche autour du végétal s’orientent vers la réduction des d’intrants : eau, engrais, résistance aux maladies… Vers des projets aussi qui ouvrent des alternatives aux pesticides. Après l’impulsion d’Ecophyto 2018, les producteurs attendent des solutions concrètes pour faire évoluer leurs pratiques tout en maintenant leur niveau de qualité et leurs volumes.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Publicité