Aller au contenu principal

Fourrage
Un bilan mitigé, les fourragères de printemps plus chanceuses

Les cultures de printemps n’ont pas donné satisfaction et les couverts ont été mis à mal par la sécheresse de juillet. Néanmoins les cultures fourragères tirent leur épingle du jeu, notamment celles du millet et du sorgho.

© DR

Sur le papier, plusieurs éléments auraient pu mettre à mal les stocks des éleveurs caprins : une humidité nécessitant de resemer les luzernes, puis une sécheresse grillant l’affouragement en vert. Malgré tout, la campagne est plutôt bonne, d’autant que les « éleveurs ont disposé d’une belle fenêtre météo pour faire du foin, permettant dans l’ensemble de faire de bons enrubannages en quantité et qualité », indique Anne-Laure Lemaître, conseillère Fourrage à la chambre d’agriculture 79. Les fourragères à cycle très court (moha, avoine brésilienne), à semer après la moisson, ont toutefois montré leurs limites lors des chaleurs de l’été : même si ces espèces sont capables de bien valoriser de faibles quantités d’eau, elles ne peuvent tout de même pas pousser dans un sol sec.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité