Aller au contenu principal

Un bilan mitigé pour la production d’herbe en 2016

Il a encore fallu jongler pour le pâturage lors de la campagne 2016. Le froid et la pluie n’ont pas permis de faire du foin tôt mais la technique d’enrubannage a sauvé les récoltes.

La période sans pluie qui s’est étalée du 10 au 24 mars a permis à certains éleveurs de faire sortir leurs animaux précocement.
La période sans pluie qui s’est étalée du 10 au 24 mars a permis à certains éleveurs de faire sortir leurs animaux précocement.
© N.C.

L’hiver 2015-2016 n’a pas connu de gel, ce qui a favorisé une croissance des graminées tout au long de l’hiver. Les exploitants qui ont arrêté d’exploiter les prairies tôt à l’automne (avant la fin octobre) et sans animaux à pâturer en cours d’hiver se sont retrouvés avec une masse d’herbe sur pied importante dès la fin du mois de février. Ainsi, au lycée des Sicaudières, il y avait des parcelles avec 6,8 cm, 7,6 cm et 10,4 cm au 11 février 2016. En revanche, peu d’animaux sont sortis à cette époque (brebis vides), ce qui n’a pas permis de consommer toute l’herbe produite. La conséquence dans les prairies a été la forte concurrence des graminées vis-à-vis du trèfle, qui a régressé. Les luzernières ont aussi subi un salissement très important, spécialement en graminées.

La sortie des animaux précoce aurait pu s’effectuer autour du 15 mars, après une période sans eau (il n’y a pas eu de pluie entre le 10 mars et le 24 mars). Les 300 °C ont été atteints le 21 mars. Des éleveurs ont sorti les animaux moins sensibles, génisses ou vaches suitées, en semi plein air, y compris dans les prairies réputées humides mais qui étaient portantes à ce moment-là.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 2 septembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité