Aller au contenu principal

Un bilan mitigé pour la production d’herbe en 2016

Il a encore fallu jongler pour le pâturage lors de la campagne 2016. Le froid et la pluie n’ont pas permis de faire du foin tôt mais la technique d’enrubannage a sauvé les récoltes.

La période sans pluie qui s’est étalée du 10 au 24 mars a permis à certains éleveurs de faire sortir leurs animaux précocement.
La période sans pluie qui s’est étalée du 10 au 24 mars a permis à certains éleveurs de faire sortir leurs animaux précocement.
© N.C.

L’hiver 2015-2016 n’a pas connu de gel, ce qui a favorisé une croissance des graminées tout au long de l’hiver. Les exploitants qui ont arrêté d’exploiter les prairies tôt à l’automne (avant la fin octobre) et sans animaux à pâturer en cours d’hiver se sont retrouvés avec une masse d’herbe sur pied importante dès la fin du mois de février. Ainsi, au lycée des Sicaudières, il y avait des parcelles avec 6,8 cm, 7,6 cm et 10,4 cm au 11 février 2016. En revanche, peu d’animaux sont sortis à cette époque (brebis vides), ce qui n’a pas permis de consommer toute l’herbe produite. La conséquence dans les prairies a été la forte concurrence des graminées vis-à-vis du trèfle, qui a régressé. Les luzernières ont aussi subi un salissement très important, spécialement en graminées.

La sortie des animaux précoce aurait pu s’effectuer autour du 15 mars, après une période sans eau (il n’y a pas eu de pluie entre le 10 mars et le 24 mars). Les 300 °C ont été atteints le 21 mars. Des éleveurs ont sorti les animaux moins sensibles, génisses ou vaches suitées, en semi plein air, y compris dans les prairies réputées humides mais qui étaient portantes à ce moment-là.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 2 septembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité