Aller au contenu principal

Un bonus marqué sur les aptitudes fonctionnelles des animaux

Le croisement en élevages laitiers se développe de plus en plus. Cinq voies ont été définies par l’Institut de l’élevage pour accroître au maximum ses avantages.

En général, l’hétérosis est plus marqué pour les caractères peu héritables, comme les aptitudes fonctionnelles, et moins important pour les caractères très héritables, comme les taux.
En général, l’hétérosis est plus marqué pour les caractères peu héritables, comme les aptitudes fonctionnelles, et moins important pour les caractères très héritables, comme les taux.
© P. LE MÉZEC / INSTITUT DE L’ÉLEVAGE

Longtemps peu répandu, le croisement laitier connaît aujourd'hui un intérêt croissant. En 2015, on note une augmentation par rapport à 2010 de 31 % de vaches laitières inséminées en croisement. Pour les éleveurs qui pratiquent le croisement de races de façon durable, les objectifs poursuivis et les pratiques ne sont pas uniformes.
« Le croisement laitier volontaire, dès la première insémination (IA), est moins commun que le croisement laitier envisagé comme solution pour pallier les échecs de reproduction en race pure. Il est devenu un peu moins rare et il s'est également diversifié », note l'Institut de l'élevage, qui se base sur une étude dont les données ont été enregistrées sur dix ans et portant sur 20 000 troupeaux de plus de trente vaches. Sur l'ensemble des inséminations, seul 1,5 % est réalisé en croisement avec une autre race laitière.

Bénéficier de l'effet d'hétérosis
« L'effet d'hétérosis se manifeste à 100 % en première génération de croisement (F1). Au bout de quelques générations, il s'équilibre autour de 66 % dans un croisement alterné (2 voies) alors qu'en croisement rotatif (3 voies ou plus), il s'exprime encore à 85 %. Le croisement 3 voies ou plus valorise mieux cet apport spécifique du métissage. »

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 19 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité