Aller au contenu principal
Font Size

Charolaise, Deux-Sèvres
Un cheptel en légère hausse

Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de nouveaux projets.

De gauche à droite : Jérémy Pillot, secrétaire, Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau, co-présidents. Derrière eux Thierry Baudouin, président sortant, Julien Bonnet trésorier, Bruno Hérault, vice-président.
© Syndicat Charolaise

La race charolaise reste la plus représentée en nombre de têtes en Deux-Sèvres. 

Dans un environnement économique plutôt tendu, la race tire son épingle du jeu. Rustique, elle possède des atouts qui continuent de séduire des éleveurs attentifs au temps de travail et à la maîtrise des charges.


Avec 39 515 vaches (chiffre 2018), la race connaît dans le département un léger développement ces dernières années. Une tendance qui mérite d’être soulignée. Globalement, en Deux-Sèvres, le cheptel allaitant perd chaque année un peu de son effectif (104 000 vaches en 2018).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité