Aller au contenu principal

Congrès de la Fnsea
Un congrès avec les politiques et sous le signe de l’Europe

Productions et conditions climatiques, relation agriculture/environnement, future PAC et son budget, et expression des candidats à la présidentielle.

Pas loin de 1 200 congressistes réunis à Montpellier à l’occasion du congrès de la Fnsea.
Pas loin de 1 200 congressistes réunis à Montpellier à l’occasion du congrès de la Fnsea.
© F. Maurel/H. Garnier

Le message est clair : « Redevenir le numéro 1 », écrit Xavier Beulin, dans l’éditorial du rapport d’activité 2011, présenté au congrès de la Fnsea à Montpellier, les 27 et 28 mars. Redevenir numéro 1 pour les productions, pour les filières, pour la qualité et la sécurité alimentaire, à l’export, dans les assiettes des Français, dans le cœur de nos concitoyens… Et d’affirmer : « Le prochain président de la République aura une responsabilité essentielle sur tous ces sujets car il en va de l’avenir du pays ».
Le lendemain du congrès, jeudi 29 mars, pour la première fois, sept candidats à la présidentielle ont accepté de venir s’exprimer devant les représentants du monde agricole. Plusieurs questions au cœur des débats de ce 66e congrès : l’actualité avec les conséquences du gel de cet hiver et le début de sécheresse, la difficile relation agriculture/environnement, la performance de l’agriculture et des exploitations agricoles et la future PAC et son budget.

Lire la suite en pages 3 et 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité