Aller au contenu principal

Concours
Un Deux-Sévrien emporte le prix d’élevage

Le GAEC deux-sévrien Delion s’est distingué lors du national parthenais qui se tenait le week-end dernier à Chemillé.

Deux cent vingt bêtes ont concouru lors de la dernière édition du national parthenais dans le Maine-et-Loire.
Deux cent vingt bêtes ont concouru lors de la dernière édition du national parthenais dans le Maine-et-Loire.
© DR

Belle édition pour ce national parthenais qui prenait ses quartiers, cette année, à Chemillé dans le Maine-et-Loire sur le grand ring, jugé parfois « un peu juste » par les organisateurs, surtout lorsqu’il s’agit de concourir pour le prix d’élevage où cinq concurrents alignent neuf animaux : un taureau, quatre vaches, quatre veaux. Au total, 220 bêtes se sont alignées pour les différentes sections et les prix de championnats. « Une présentation exceptionnelle », rappelait Serge Bonnanfant, le président de l’OS parthenaise ou une race qui, il y a une vingtaine d’années, ne comptait plus que 7 000 effectifs. C’est aujourd’hui un cheptel de 35 000 vaches dont peut se prévaloir le syndicat de race.

C’est la première fois que le concours national parthenais se tient en Maine-et-Loire. 54 élevages en lice, dont une belle représentation locale de 9 élevages. Quelques belles récompenses pour les Angevins avec notamment un prix de famille par le père, pour l’EARL Cailleau-Malinge de Neuvy en Mauges et un prix d’avenir.  Un prix de famille par la mère pour l’EARL de la forêt de Bonnamy qui emporte la plaque bleue pour le prix d’avenir et occupe également la deuxième marche du podium pour le très envié prix de l’élevage remporté par le deux-sévrien GAEC Delion. 

 

Un prix pour la filière label rouge

Pour la première fois, un prix particulier était décerné pour la filière label rouge. Une dizaine de vaches en cours de finition était présentée. Ces animaux sont destinés à la filière bouchère d’ici une quinzaine de jours. Ce signe de qualité, obtenu en 2003, permet aux éleveurs qui remplissent les critères établis dans le cahier des charges, de bénéficier d’une meilleure valorisation. Cette filière ne cesse de se développer. On table sur 710 animaux commercialisés sous ce signe de qualité, en 2010, contre 618 en 2008 et 684 en 2009. 145 éleveurs y sont affiliés, ce qui représente 30 % de l’effectif. « Malgré le contexte difficile, cette filière répond à une demande, indiquait Serge Bonnanfant. Et cette démarche de qualité et de meilleure valorisation tire l’ensemble de la grille des prix vers le haut. »


Le palmarès 

Prix de conformation jeunes mâles : Etourdi, GAEC la Vonne à Vautebis.

Prix de championnat jeunes taureaux : Dauphin, GAEC Delion à La Peyratte.

Prix de championnat taureaux adultes : Cacao, GAEC Liaigre à Saint-Aubin-le-Cloud.

Prix de conformation jeunes femelles : Estrade, GAEC la Guillotière à Vausseroux.

Prix de championnat jeunes vaches non suitées : Désirée , Denis Legeay à Trémentines (49).

Rappel de championnat jeunes vaches non suitées : Danaide, Christian Proust  à Latillé (86).

Prix de championnat vaches adultes gestantes : Vénus , GAEC Delion à La Peyratte.

Prix de championnat vaches adultes suitées : Taiga, GAEC Riolan à Secondigny.

Prix spécial meilleur mâle issus Station : Uderzo, Christian Proust à Latillé (86).

Prix de synthèse mâle : A Ta Santé, EARL Les Gâts à Vouvant (85).

Prix de synthèse femelle : Unique, EARL Christ’Al à Souvigné.

Prix d’honneur label rouge 

« La Parthenaise » : Bugatti , EARL Guérit à Nanteuil.

Prix de l’avenir : 

1er prix : EARL Cailleau Malinge  à Neuvy-en-Mauges (49) ;

2e prix : EARL La Forêt de Bonamy à Trémentines (49).

Prix de famille par la mère :

1er prix : EARL Cailleau Malinge à Neuvy-en-Mauges (49).

Prix de famille par le père :

1er prix : EARL La Forêt de Bonamy à Trémentines (49) ;

2e prix : EARL Les Gâts à Vouvant (85) ;

3e prix : EARL La Saulaie à Maulévrier (49).

Prix d’ensemble : 

1er prix : GAEC Delion  à La Peyratte ;

2e prix : EARL La Forêt de Bonamy à Trémentines (49) ;

3e prix : Christian Proust à Latillé (86) ;

4e prix : EARL Les Gâts à Vouvant (85) ;

5e prix : EARL La Saulaie à Maulévrier (49).


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité