Aller au contenu principal

Elevage info du 11 septembre 2020
Un diagnostic environnemental des ateliers caprins

© CLS

Dans le cadre de son plan filière, l’Association nationale interprofessionnelle caprine (Anicap) souhaitait mettre à disposition des éleveurs et des techniciens l’outil CAP’2ER® pour «  Calcul automatisé des performances environnementales en élevage de ruminants  » afin d’initier une démarche environnementale sur les exploitations.

Déjà utilisé en bovins lait, bovins viande et ovins, l’outil, permet de sensibiliser éleveurs et techniciens à la prise en compte de l’environnement dans le fonctionnement des systèmes d’élevages caprins. Il permet également de produire des références sur les indicateurs environnementaux, qualité de l’eau, de l’air, maintien de la biodiversité, stockage de carbone, autonomie alimentaire… et ainsi de positionner l’exploitation ou un groupe d’exploitations par rapport à ces références.

La réalisation d’un diagnostic CAP’2ER® niveau 1 caprin se fait à partir de la collecte d’un peu plus de 30 données.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité