Aller au contenu principal

Sanitaire
Un faux positif à la tuberculose et tout le lait est détruit

Le Gaec La Rivière, à Saint-Mard (17), a été touché par un « faux positif » de tuberculose bovine qui a conduit à la destruction de plusieurs milliers de litres de lait.

© DR

En ce vendredi matin, l’activité suit paisiblement son cours au Gaec La Rivière, élevage laitier implanté à Saint-Mard (17). Pourtant, il y a quelques semaines, l’exploitation de 140 têtes (dont 75 vaches laitières) s’est trouvée dans une situation difficile suite à un contrôle sanitaire. « On a tous les trois ans une prophylaxie obligatoire, appelée intradermotuberculination comparative, pour détecter éventuellement la tuberculose, », explique Olivier Audebert, l’un des deux associés avec Olivier Gaborit.

Sur les 83 animaux testés le 20 décembre, un seul est « non négatif ». Le 26 décembre, les éleveurs sont contactés par la DDPP. « Ils me disent que j’ai une vache positive et que je vais être obligé de la faire abattre, relate l’éleveur. Une heure plus tard, Terra Lacta m’appelle en me disant qu’on ne me collectera pas de lait tant qu’il n’y aura pas le résultat de l’abattoir ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité