Aller au contenu principal

Un grand homme vient de quitter les agriculteurs

Le décès brutal de Xavier Beulin le 19 février est un choc pour la Fnsea et le monde agricole. Travailleur acharné, il défendait la vision d’une agriculture diverse, compétitive, innovante et porteuse d’avenir pour les producteurs.

Xavier Beulin était président de la Fnsea depuis décembre 2010. Il est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 58 ans.
Xavier Beulin était président de la Fnsea depuis décembre 2010. Il est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 58 ans.
© Yann Foreix

D’innombrables réactions ont suivi l’annonce, le 19 février, de la disparition de Xavier Beulin, président de la Fnsea, décédé d’une crise cardiaque à 58 ans. Les dirigeants politiques de tous bords ont rendu hommage à l’homme de conviction, du président de la République qui a salué « un agriculteur passionné », « un interlocuteur exigeant » et déploré « une perte majeure pour la France » aux candidats à l’élection présidentielle (François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon), en passant par des présidents de groupes, de régions, et de départements, ou encore les membres du gouvernement dont le Premier ministre Bernard Cazeneuve, « un ardent défenseur de l’agriculture et des paysans ». « Sa disparition est une nouvelle terrible pour la Fnsea et pour le syndicalisme agricole dans son ensemble (…). Avec lui, au-delà de nos différences, j’ai toujours travaillé à trouver des solutions pour soutenir une agriculture qui traverse des moments difficiles », a quant à lui réagi le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll.

« Xavier Beulin a donné au syndicalisme et aux filières agricoles des lettres de noblesse et un élan incomparable », salue la Fnsea dont il a été élu président en 2010 et 2014. L’organisation a fait part de son « immense tristesse », plusieurs de ses élus évoquant par ailleurs la perte d’un « capitaine » qui leur donnait un cap. En dépit des divergences de vue, les nombreux interlocuteurs qui ont croisé Xavier Beulin au cours de sa riche carrière gardent tous en mémoire le dynamisme, le charisme et la pugnacité de cet homme engagé très jeune dans le syndicalisme agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité