Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Tracteurs
Un nouveau banc tracteur plus puissant

Le nouveau banc d’essai tracteur des chambres d’agriculture de la région Poitou-Charentes a été inauguré lors du Salon des énergies renouvelables, le 19 novembre à Poitiers.

Inauguré le 19 novembre, ce nouveau banc permet de réaliser les courbes de puissance et de consommation du moteur ainsi que le débit et la pression hydraulique.
Inauguré le 19 novembre, ce nouveau banc permet de réaliser les courbes de puissance et de consommation du moteur ainsi que le débit et la pression hydraulique.
© DR

Le nouveau banc d’essai tracteur des chambres d’agriculture de la région Poitou-Charentes est un projet financé grâce au plan de relance du gouvernement avec l’appui technique de l’Ademe. Ce nouveau banc a été mis au point à Chatellerault. Comme le précédent, il permet de réaliser les courbes de puissance et de consommation du moteur ainsi que le débit et la pression hydraulique. Mais ce nouveau banc est plus performant et pourra passer une  puissance de 500 KW, soit 680 chevaux. Il est aussi beaucoup moins bruyant et plus pratique puisque son accès est du côté gauche donc côté portière du tracteur. Il est équipé d’un deuxième débitmètre à gasoil pour les moteurs de dernière génération et il bénéficie du logiciel Tractotest avec comparaison de courbes par rapport à la référence pendant le test, ce qui est indispensable pour le réglage au banc.

Réglages et économie d’énergie
Le passage d’un tracteur au banc permet de vérifier les performances réelles du tracteur avec l’essai officiel. Cela permet aussi de déceler des problèmes de réglage ou d’usure prématurée. Les tests sont réalisés sur le moteur mais aussi sur l’hydraulique pour vérifier l’état de la pompe et du clapet On peut aussi déterminer la plage de régime optimal d’utilisation pour économiser du carburant. Des économies sont possibles par la conduite (10 %) mais on peut économiser aussi 10 % par le réglage moteur. A noter qu’il suffit d’économiser un litre de gazole pour amortir le coût de passage au banc d’essai. Le test est à faire autour de 300 heures et avant la fin de la garantie.
Huit à dix tracteurs sont contrôlés lors d’une journée organisée par un conseiller machinisme des chambres d’agriculture ou de la fédération des Cuma. Le lieu de contrôle est choisi en fonction des sièges d’exploitation des candidats à cette journée. Le test dure trois quarts d’heure pour un tracteur.

Pour connaître les lieux de contrôles dans le département et prendre rendez-vous, contacter Daniel Colin à la chambre d'agriculture au 05 49 77 15 15 ou au 06 76 12 03 13 ou Mickaël Madier de la FDCuma au 06 74 52 00 58.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité