Aller au contenu principal

Un nouveau dispositif simplifié

Le plan Ecophyto 2, mis en place depuis octobre, permet une simplification du dispositif et de l’évaluation des connaissances.

© N.C.

Près de 100 000 certificats individuels ont été délivrés en Nouvelle-Aquitaine, dont plus de 66 000 décideurs en exploitation agricole. Toute personne qui manipule, applique, conseille ou met en vente des produits phytosanitaires doit être en possession d'un Certiphyto spécifique à son activité. Il s’agit donc d’un large spectre incluant les agriculteurs et leurs salariés, les prestataires de services qui interviennent pour des tiers (ETA, paysagistes…), les conseillers agricoles, les distributeurs et vendeurs de produits phytosanitaires, ainsi que les utilisateurs professionnels en zone non agricole comme les collectivités par exemple.

La détention du certificat correspondant à son activité est obligatoire depuis le 1er octobre 2013 pour les entreprises soumises à agrément et depuis le 26 novembre 2015 pour les autres secteurs. Sa durée de validité dans le nouveau dispositif est de cinq ans pour l’ensemble des certificats. Les Certiphytos délivrés dans l’ancien dispositif avec une durée de validité de dix ans restent valables jusqu’à la date indiquée.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 25 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité