Aller au contenu principal

Un nouveau dispositif simplifié

Le plan Ecophyto 2, mis en place depuis octobre, permet une simplification du dispositif et de l’évaluation des connaissances.

© N.C.

Près de 100 000 certificats individuels ont été délivrés en Nouvelle-Aquitaine, dont plus de 66 000 décideurs en exploitation agricole. Toute personne qui manipule, applique, conseille ou met en vente des produits phytosanitaires doit être en possession d'un Certiphyto spécifique à son activité. Il s’agit donc d’un large spectre incluant les agriculteurs et leurs salariés, les prestataires de services qui interviennent pour des tiers (ETA, paysagistes…), les conseillers agricoles, les distributeurs et vendeurs de produits phytosanitaires, ainsi que les utilisateurs professionnels en zone non agricole comme les collectivités par exemple.

La détention du certificat correspondant à son activité est obligatoire depuis le 1er octobre 2013 pour les entreprises soumises à agrément et depuis le 26 novembre 2015 pour les autres secteurs. Sa durée de validité dans le nouveau dispositif est de cinq ans pour l’ensemble des certificats. Les Certiphytos délivrés dans l’ancien dispositif avec une durée de validité de dix ans restent valables jusqu’à la date indiquée.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 25 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité