Aller au contenu principal

Sage de la Sèvre niortaise
Un nouveau vote le 17 février

Jeudi 3 février se tenait à Poitiers la commission de coordination des trois Sages du Marais poitevin et de ses bassins-versants. Cette instance présidée par le préfet de région a pour objectif de rendre cohérents les objectifs des trois documents, opposables aux tiers, une fois validés par la commission locale de l’eau (CLE). Un exercice difficile dans le contexte actuel. Deux jours plus tôt, la majorité des deux tiers n’était pas obtenue lors du vote de la CLE du Sage Sèvre niortaise. « Il y a eu, à Poitiers, de nombreux échanges. Assurément, M. Tomasini s’était fixé pour objectif de susciter des compromis », explique Pierre Trouvat. Le 17 février prochain la CLE se réunira à nouveau à Niort. La volonté générale de voir un sage validé sur cette zone réservera-t-elle une issue heureuse à ce troisième vote ? Tout dépendra du contenu du nouveau document qui sera présenté.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité