Aller au contenu principal

Concours jeunesse
Un pointeur sachant pointer

Valentin Billy, élève en bac STAV au campus des Sicaudières de Bressuire, a terminé premier au concours de pointage de vaches parthenaises, organisé dans le cadre du SIA.

Pour sa première venue au salon, le jeune pointeur a su se distinguer parmi six autres concurrents, dont la mission consistait à noter les caractéristiques morphologiques de trois animaux selon une grille d’observations qui devaient se rapprocher au plus près de celle établie par un jury de professionnels. « Toute notre classe a été formée à évaluer ces critères (arrondi de culotte, rectitude du dos…) lors des cours de zootechnie, explique le jeune garçon, qui souhaite à terme s’installer avec son père en Limousines. Ces indicateurs nous permettent d’estimer la valeur commerciale qu’auront les vaches et la valeur ajoutée qu’on pourra en retirer ». Très content d’avoir gagné le concours de pointage, Valentin prouve qu’il a déjà l’œil aiguisé d’un futur éleveur !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité