Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Un prix du blé qui progresse… mais en dollars

En tant que directeur de Centre Ouest Céréales, François Pignolet surveille avec attention le marché. La parité euro-dollar et les importations de biodiesel sont de nouvelles contraintes.

À la fin de l’année 2016, les cours du dollar et de l’euro étaient quasiment similaires. Depuis, l’écart n’a cessé de se creuser. À présent, 1 euro équivaut à 1,24 dollar.
À la fin de l’année 2016, les cours du dollar et de l’euro étaient quasiment similaires. Depuis, l’écart n’a cessé de se creuser. À présent, 1 euro équivaut à 1,24 dollar.
© N.C.

Comment se comportent les marchés des céréales actuellement ?
En 2017, le bilan mondial était très lourd, avec une production record qui a conduit à des prix très bas. Actuellement, les informations disponibles, notamment d’ordre météorologique (sécheresse, froid, excès d’eau), nous laissent aborder la récolte 2018 avec un soupçon d’optimisme sur les prix. En effet, la production mondiale devrait s’infléchir légèrement. En Amérique du Sud, en Australie, la météo n’a pas été favorable à une production record. Ce n’est malheureusement pas encore le cas pour la Mer Noire, la récolte y est encore attendue très bonne.

Cela devrait donc aboutir à une hausse des prix ?
Oui, bien sûr, même si tout ceci n’est pas confirmé, et les prix ont déjà commencé à monter. C’est invisible dans les pays européens, mais les dernières affaires sur l’Égypte ont été traitées à 220, cela fait rêver… malheureusement il s’agit de 220 dollars par tonne. Avec un euro à parité, cela pourrait rendre le sourire à nos agriculteurs, mais avec un euro fort à 1,24 $, cela fait seulement 177 €/t, prêt à charger sur un bateau (fob). Le blé monte bien, mais la hausse de l’euro fait plus que compenser le mouvement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité