Aller au contenu principal

Ventes / Installations
Un ralentissement perceptible dans les projets

Deux mois de confinement, deux mois en suspens ? Par forcément. Pendant cette période, les ventes de terrains et les parcours à l’installation agricole ont continué, mais sur un mode dégradé.

Le secteur immobilier a vécu deux mois au ralenti. Néanmoins, notaires, Safer et autres organismes ont œuvré pour que soient assurées les ventes les plus urgentes.
© ricrac

Etudes de notariat et banques fermées, effectifs réduits, salariés de la chambre d’agriculture et de la Safer empêchés de se déplacer : les candidats à la transmission ou à l’installation agricole viennent de traverser deux mois où leurs démarches ont été passablement figées. « Après le temps nécessaire pour s’adapter au télétravail, les étapes et les rendez-vous de suivi du parcours à l’installation ont vite repris, déclare toutefois Eric Ferré, responsable du pôle Installation-transmission à la chambre d’agriculture 79. L’huile dans nos rouages a permis à la machine de se relancer ». Sans les temps collectifs de formation. Des adaptations réglementaires ont cependant été accordées à des porteurs de projets dont l’installation imminente nécessitait la validation du stage 21 heures pour bénéficier de la capacité agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité