Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Dossier de trois pages
Un sima pour confirmer la reprise

La 74e édition du Sima fait figure de test pour des constructeurs impatients de confirmer la reprise des ventes après deux années difficiles.

Le Sima ouvre ses portes dimanche 20 février au parc des expositions de Paris Nord Villepinte.
Le Sima ouvre ses portes dimanche 20 février au parc des expositions de Paris Nord Villepinte.
© Réussir (photo d’archives)

Malgré le recul du marché des agroéquipements ces deux dernières années, les constructeurs ont répondu présent pour ce Sima 2011 : plus de 1 250 exposants de 41 pays sont annoncés par les organisateurs du salon. Si ce nombre reste constant par rapport à la précédente édition, on remarquera la disparition du hall 7 qui avait accueilli les matériels d’entretien de l’espace rural, forestier et pour la production d’énergie renouvelable. Les exposants concernés sont dorénavant répartis dans les halls 5a et 2 grâce à une configuration optimisée de ces halls. Si cette réorganisation fait suite au mécontentement des exposants du hall 7 en 2009, elle n’a été possible que par un gain de surface sur les halls 5a et 2. Doit-on en déduire que certaines marques, notamment des secteurs d’élevage, ont limité la surface de leur stand dans un souci d’économie ?Pour la première fois, le Sima accueille le troisième Sommet mondial des agroéquipements avec le congrès Agri-Evolution Paris 2011, les 20 et 21 février. Cet événement qui contribue à la dimension internationale du salon fera le point sur les enjeux de l’agriculture dans le monde et comment les agroéquipements peuvent y répondre.Autre évolution accompagnant ce Sima 2011, les informations en ligne relatives au salon sont désormais accessibles sur le site internet www.planet-agri.com À travers ce portail, l’organisateur du salon Commexposium communique sur les deux autres salons (Simagena et Sitevi) dont il a la charge et ambitionne de fournir une actualité du secteur. A noter la reconduction du très pratique plan interactif qui permet une localisation rapide des exposants et l’édition d’un itinéraire de visite personnalisé. De quoi  faciliter la tâche des visiteurs  pour découvrir les nouveautés. Bon nombre de ces nouveaux produits et notamment les innovations du palmarès Sima innovation awards (médailles d’or et d’argent, et citation au palmarès) illustrent un boom dans le développement des outils de communication comme l’Isobus et des outils d’aide à la décision. L’agriculture de précision devient ainsi multiforme.

Infos pratiques

- Au parc des expositions Paris Nord Villepinte.
- Du 20 au 24 février 2011, de 8 h 30 à 18 h.
- 30 euros sur place, 20 euros avec un badge obtenu sur le site www.planet-agri.com ; gratuit avec une carte d’invitation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Bien immatriculer les matériels de l’exploitation agricole
Les matériels qui ne sont pas soumis à l’obligation de certificat d’immatriculation (carte grise) doivent être immatriculés (à l’…
Benoit Forestier, un vétérinaire rural en constante adaptation
Benoit Forestier, vétérinaire rural depuis trente ans à Chiché, a vu son métier se transformer en même temps que la profession d’…
S’affranchir du soja importé, rêve ou réalité ?
Le contexte international de pandémie rend davantage saillante la question de l’autonomie protéique. La France peut-elle répondre…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Publicité