Aller au contenu principal

Le point sur
Les néonicotinoïdes : un sujet clivant en débat

Réunion publique, Delphine Batho, Deux-Sèvres, néonicotinoïdes
Delphine Batho mobilise contre les néonicotinoïdes. Déroger ne veut pas dire que l'on arrête de chercher des alternatives, précise la FNSEA
© Christelle Picaud

Jeudi 17  septembre, lors d’une réunion publique, Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres, appelait à la mobilisation contre le projet de loi, proposé au vote à l’assemblée nationale le 5  octobre.

Ce texte législatif propose d’activer la dérogation prévue par le règlement européen pour les produits pharmaceutiques.

Effectivement, les États membres peuvent autoriser l’utilisation ponctuelle de produits interdits, dans des circonstances particulières ou en raison d’un danger qui ne peut être maîtrisé. « Si nous n’arrivons pas à mobiliser largement d’ici début octobre, les néonicotinoïdes pourront à nouveau être utilisés sur les cultures de betteraves », alerte l’élue devant les 80 personnes venues échanger à Azay-le-Brûlé.

« Au-delà des risques que cette décision ferait peser sur l’environnement, il y a dans ce dossier un enjeu démocratique important. Il n’est pas fréquent de revenir devant le parlement quatre ans après qu’une loi ait été votée, dans l’ambition de tout défaire », argumentait l’élue.

Si la Confédération paysanne soutient cette position, la Coordination rurale et la Fnsea demandaient une adaptation de la loi de 2016, sur la biodiversité (programmant l’interdiction des néonicotinoïdes dès 2018), pour la production de betteraves. Mi-août, Christiane Lambert déclarait : « Une dérogation de deux ans, ça ne veut pas dire qu’on arrête de chercher des solutions alternatives, ça veut dire qu’on essaie de sauver les meubles l’année prochaine ».

Par communiqué de presse, mardi 22  septembre, l’Inrae annonçait avoir remis au ministre de l’agriculture son plan national de recherche et d’innovation pour trouver des solutions alternatives aux néonicotinoïdes contre la jaunisse de la betterave.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité