Aller au contenu principal

Un système laitier pour pâturer par tous les temps

Pour répondre aux nouveaux enjeux climatiques, l’Inra a travaillé sur un système laitier dénommé OasYs dans le but de produire du lait avec peu d’intrants.

Les prairies multi-espèces pourront servir de ressources fourragères complémentaires durant les périodes délicates.
Les prairies multi-espèces pourront servir de ressources fourragères complémentaires durant les périodes délicates.
© N.C.

Le système laitier mis en place par l’Inra repose sur du pâturage tout au long de l’année mais cette pratique, bien qu’économe en eau et en énergie fossile, est très dépendante des conditions climatiques. Pour pouvoir pâturer tout au long de l’année et ce quels que soient les aléas climatiques, il est nécessaire de diversifier les prairies et les cultures annuelles. Ce système est à l’étude depuis juin 2013 à l’unité expérimentale fourrages, environnement, ruminants de l’Inra de Lusignan (Vienne).
Les prairies sont composées d’associations comportant des graminées (ray grass anglais ou hybride, dactyle, fétuque…), des légumineuses pour faire entrer de l’azote dans le système (trèfle blanc, luzerne, lotier…) et des plantes à tanins (chicorée…). La diversification passe à la fois par des prairies multispécifiques (diversité intra-parcellaire), mais aussi par la présence sur l’exploitation de plusieurs types de prairies qui sont différents par leur précocité ou leur aptitude à pousser en été ou en hiver. Par exemple, les prairies à base de chicorée, trèfle blanc, fétuque et dactyle peuvent être pâturées une partie de l’été ou lors de printemps sec.

Sécuriser le système fourrager
L’assemblage par l’éleveur de ces diverses prairies permet de composer un ensemble fourrager en fonction des conditions climatiques de l’année en cours.
Les cultures annuelles ou les inter-cultures ont pour vocation de fournir un fourrage à pâturer l’été ou l’hiver, lorsque les prairies ne produisent plus ou peu. L’Inra a ainsi fait pâturer l’hiver dernier des betteraves fourragères, et pour cet été, du millet associé à du trèfle violet, des colzas fourragers et des associations ray grass d’Italie - trèfle incarnat.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 5 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Deux-Sèvres, fnsea, Syndicalisme, Politique, Elections professionnelles
Denis Mousseau président de la FNSEA 79

Mardi 22 juin, les 38 administrateurs de la Fnsea 79 ont procédé aux élections partielles du bureau.

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Publicité