Aller au contenu principal

Un tandem pour porter l’emploi partagé et soulager le travail

Selon le Service de remplacement et le Groupement d’employeur, on assiste à des besoins croissants de main-d’œuvre dans les exploitations. L’emploi partagé est une des solutions privilégiées.

Les présidents Thomas Baudry, du Service de remplacement, et Jean-Michel Monneau, du Groupement d’employeur, ont un objectif commun : l’emploi dans les exploitations.
Les présidents Thomas Baudry, du Service de remplacement, et Jean-Michel Monneau, du Groupement d’employeur, ont un objectif commun : l’emploi dans les exploitations.
© G.R.

«L’emploi partagé est notre point commun », affirment Thomas Baudry et Jean-Michel Monneau, respectivement présidents du Service de remplacement et du Groupement d’employeur des Deux-Sèvres qui tenaient leur assemblée générale, cette semaine. Assurer le plein-emploi dans les exploitations est là encore la raison d’être des deux structures, plus particulièrement en ce qui concerne les remplacements non prévus, avec le SR, et les remplacements, prévus, avec le Ged.

Les demandes de main-d’œuvre des agriculteurs évoluent, en particulier quand la situation économique est tendue et « que les trésoreries ne suivent pas », alors que le travail ne manque pas dans les fermes, constate Jean-Michel Monneau. « L’emploi partagé peut être une solution », poursuit-il, d’autant qu’en faisant appel à l’un ou l’autre des services, « les exploitants sont dégagés de toutes les formalités administratives liées à l’embauche, y compris le bulletin de salaire ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité