Aller au contenu principal

Un tandem pour porter l’emploi partagé et soulager le travail

Selon le Service de remplacement et le Groupement d’employeur, on assiste à des besoins croissants de main-d’œuvre dans les exploitations. L’emploi partagé est une des solutions privilégiées.

Les présidents Thomas Baudry, du Service de remplacement, et Jean-Michel Monneau, du Groupement d’employeur, ont un objectif commun : l’emploi dans les exploitations.
Les présidents Thomas Baudry, du Service de remplacement, et Jean-Michel Monneau, du Groupement d’employeur, ont un objectif commun : l’emploi dans les exploitations.
© G.R.

«L’emploi partagé est notre point commun », affirment Thomas Baudry et Jean-Michel Monneau, respectivement présidents du Service de remplacement et du Groupement d’employeur des Deux-Sèvres qui tenaient leur assemblée générale, cette semaine. Assurer le plein-emploi dans les exploitations est là encore la raison d’être des deux structures, plus particulièrement en ce qui concerne les remplacements non prévus, avec le SR, et les remplacements, prévus, avec le Ged.

Les demandes de main-d’œuvre des agriculteurs évoluent, en particulier quand la situation économique est tendue et « que les trésoreries ne suivent pas », alors que le travail ne manque pas dans les fermes, constate Jean-Michel Monneau. « L’emploi partagé peut être une solution », poursuit-il, d’autant qu’en faisant appel à l’un ou l’autre des services, « les exploitants sont dégagés de toutes les formalités administratives liées à l’embauche, y compris le bulletin de salaire ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité