Aller au contenu principal

Crise bovine et banques
Un traitement au cas par cas qui laisse les éleveurs insastifaits

Les banques ont pris l’engagement de rechercher au cas par cas des solutions pour accompagner les éleveurs éprouvant des difficultés de remboursement de leurs prêts, comme par exemple l’aménagement de sa durée ou le report d’échéance. Les ministères de l’Agriculture et de l’Economie ont par ailleurs décidé de renforcer les modalités d’intervention de la Médiation du crédit auprès des agriculteurs. Cette médiation intervient auprès des entreprises qui se voient refuser une demande de financement de la part des établissements bancaires.Dans chaque département, des correspondants « financement » seront désignés avec pour mission d’alerter les autorités publiques sur les difficultés rencontrées par le monde agricole et pour accompagner les agriculteurs dans leur démarche de médiation.La FNB « déplore le décalage entre la gravité de la situation de crise sur le terrain et le caractère limité de la réponse proposée ». Quant aux banques, elles prennent acte de leur engagement, mais jugeront « sur les actes ». Elles demandent que ce plan d’aménagement financier fasse l’objet d’un comité de suivi mis en place par le préfet dans chaque département. L’objectif étant de favoriser l’action des médiateurs : modalités d’identification des éleveurs requérant ces mesures d’accompagnement, mesures à mettre en œuvre selon les situations financières des exploitations…La FNB demande aux pouvoirs publics un plan européen de soutien à l’élevage bovin viande, à l’instar de la mesure précédemment mise en œuvre dans le secteur laitier, mais aussi une hausse des restitutions afin de favoriser l’exportation sur pays tiers. « La seule solution pour restaurer durablement la rentabilité de l’élevage bovin viande », souligne-t-elle.Enfin, la FNB attend toujours la mise en œuvre de l’enveloppe de 300 millions d’euros sur trois ans annoncée par le ministre de l’Agriculture pour engager « sans délai » un programme d’appui structurel à la production.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité