Aller au contenu principal

Haies
Un volume de plantation de 35 à 40 km par an

Les aides du Conseil départemental et l’action des associations permettent la création de haies sur le département.

La SMAEP 4B a planté 500 arbres et arbustes d’essences locales sur la commune de Fontenille-Saint-Martin-d’Entraigues.
© SMAEP 4B

Dans le cadre de la deuxième édition de l’appel à projets « Haies et plantations », le Conseil départemental des Deux-Sèvres a voté à la mi-novembre une subvention de 88 930  euros en faveur de 51 projets en Deux-Sèvres. Ces projets de plantation représentent 21,147 kilomètres de haies doubles ; 3,10 hectares de bosquets ou bandes boisées et 2 691 arbres plantés en alignement. Le soutien du département s’élève à 60 % du montant total du projet (HT), qui est de 211 153 euros TTC.

Cet appel à projets « haies et plantations » s’inscrit dans un programme pluriannuel auquel le département a décidé de consacrer 300 000 euros « pour remédier au relâchement du maillage bocager constaté depuis plusieurs décennies ». L’édition 2019 a permis de soutenir la plantation de 27,194 km de haies complétés par 0,98 ha de bosquets et 595 arbres d’alignement pour un montant total de subvention de 79 506  euros. « Actuellement, en Deux-Sèvres, le volume de plantations de haies est de 35 à 40 kilomètres par an. Grâce à cet appel à projets, le département souhaite insuffler une nouvelle dynamique pour dépasser ce rythme de croisière et doubler le volume annuel de plantations », est-il écrit dans un communiqué.

Bénéficiaire d’une subvention de 664  euros en 2019, le syndicat SMAEP 4B a planté à la Sainte-Catherine 500 plants d’essences locales (chêne pédonculé, châtaignier commun, érable champêtre, noisetier commun, pommier sauvage, cornouiller sanguin…) sur la commune de Fontenille-Saint-Martin-d’Entraigues. La parcelle de 12,5 hectares a été acquise pour protéger le captage des Inchauds, situé tout près. Afin de maintenir une activité sur le terrain, un bail rural environnemental a été conclu pour une durée de 9 ans avec un exploitant agricole de la commune qui a remis l’ensemble de la surface en prairies.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité