Aller au contenu principal
Font Size

Action syndicale
Une action : deux cibles

La FDSEA et les JA appellent à manifester vendredi 7 novembre, à 10 h, devant la sous-préfecture de Parthenay.

Face à l’inertie des pouvoirs publics, et juste avant la tenue de la conférence sur le revenu programmée le 12 novembre, la FDSEA et les JA ont décidé de passer à l’action. Un appel à manifester vient d’être lancé pour un rassemblement vendredi 7 novembre, à 10 h, devant la sous-préfecture de Parthenay.
Cet appel répond aussi à un mot d’ordre national lancé par la FNSEA et les JA.
La FDSEA et les JA visent deux cibles. Dans un premier temps, les pouvoirs publics qui ne répondent pas à la détresse du monde de l’élevage, qui doit faire face à des hausses de charges sans précédent. Et dans un deuxième temps, les GMS et les consommateurs, le syndicalisme dénonce l’attitude des GMS et souhaite communiquer auprès des consommateurs sur le fait  que les agriculteurs et les prix à la production ne sont pas à l’origine de la baisse du pouvoir d’achat.

De multiples revendications
Les revendications sont nombreuses, tant la situation est dégradée. Face aux pouvoirs publics, la FDSEA et les JA demandent des mesures immédiates pour redonner de l’oxygène aux trésoreries : annuité blanche, exonération de la TFNB, prise en charge de cotisations sociales.
Mais au-delà des mesures d’urgence, une réflexion doit s’engager sur le bilan de santé de la PAC. Le syndicalisme demande le maintien des systèmes de régulation de marché, des prix rémunérateurs et la prise en compte des handicaps de production, notamment pour la filière d’élevage.
Par cette action, la FDSEA et les JA souhaitent aussi alerter les consommateurs et mettre à l’index les GMS, avec pour message « on ne préservera pas le pouvoir d’achat sur le dos des paysans ».
Il y a urgence à faire la transparence sur les prix, et une communication positive sur le produit. Les GMS devront également s’expliquer sur la « non » répartition des marges.
La FDSEA et les JA appellent tous les agriculteurs à manifester. Cette action et les revendications concernent toutes les productions.

Déroulement de l’action
La mobilisation doit être en lien avec l’ampleur de la crise.
Éleveurs de bovins et d’ovins, producteurs de lait, aviculteurs, cuniculteurs, producteurs de céréales et oléagineux, sont tous concernés par cette action. Laquelle se déroulera en deux temps :
- devant la sous-préfecture pour alerter les pouvoirs publics ;
- déplacement par groupe dans les GMS de la ville. Cibles : les GMS et les consommateurs.
Les consignes sont les suivantes :
- organiser le covoiturage ;
- ne pas oublier de se munir de panneaux et banderoles, sifflets, pétards…
- un casse-croûte sera servi sur place.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité