Aller au contenu principal

Viticulture
Une aide à la distillation de crise

L’enveloppe actuelle est de 155 millions d’euros, correspondant à un volume de 2 millions d’hectolitres.

Les producteurs qui souhaitent participer à la distillation de crise doivent souscrire auprès d’un distillateur certifié un engagement de distillation et suivre quelques régles.
© J.C. Gutner

Le 30 avril dernier, la Commission européenne a publié un paquet de mesures visant à rééquilibrer les marchés. Parmi ces mesures, la Commission a autorisé les États membres à accorder une aide à la distillation de crise en 2020 dans le cadre de leurs programmes de soutien à la viticulture. Cette mise en place est actée depuis début juin.
Le but de l’aide à la distillation de crise est de réduire les volumes afin de rééquilibrer l’offre et la demande pour éviter la chute des prix et permettre le stockage de la vendange 2020. Les producteurs qui souhaitent participer à la distillation de crise doivent souscrire auprès d’un distillateur certifié un engagement de distillation et :
- être en règle avec les dispositions relatives à la gestion des autorisations de plantations ;
- détenir à la date du 31 mai les quantités de vin de leur propre production de la catégorie inscrite dans leur engagement au moins pour le volume inscrit dans l’engagement ;

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité